2 min de lecture Île-de-France

Copé : "Seule l'UMP peut sauver la France"

Lors d'une réunion publique à Gournay (Seine-Saint-Denis), le président de l'UMP a lancé "un grand appel aux Françaises et aux Français pour dimanche prochain".

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, le dimanche 23 mars 2014 (Archives).
Le président de l'UMP, Jean-François Copé, le dimanche 23 mars 2014 (Archives). Crédit : AFP / Miguel Medina
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Jean-François Copé souhaite que "l'UMP incarne l'efficacité politique". Devant près de 400 personnes, le président de l'UMP a expliqué que "le rendez-vous de dimanche est très important". "Je m'adresserai au président François Hollande dimanche soir si les Français viennent conforter" les résultats du premier tour, a-t-il ajouté.

"Je lui demanderai de changer radicalement de politique" et de faire des "gestes d'apaisement", concernant la réforme décriée par son camp des rythmes scolaires, et le projet de loi pénale de Christiane Taubira, qu'il veut voir "retiré".

La gauche est une alliance objective avec le FN.

Jean-François Copé, président de l'UMP
Partager la citation

Au plan national la droite est arrivée première avec 46,44% des voix (38,2% pour la gauche, 4,7% au Front national, qui ne présentait pas des listes partout).

Auparavant, Jean-François Copé était allé soutenir le candidat UMP de Chelles (53.000 habitants - Seine-et-Marne), Brice Rabaste, arrivé en tête dimanche dernier (35,58%), et qui affrontera en triangulaire au second tour un candidat PS et un autre FN.

"Chelles, une ville de gauche, est l'illustration parfaite des ravages d'une gestion socialiste et communiste", a-t-il affirmé. Il a assuré comprendre "la colère et l'exaspération" des électeurs FN au premier tour, les invitant à choisir l'UMP au second car "voter FN, c'est donner un coup de main à la gauche". "La gauche est une alliance objective avec le FN", a-t-il insisté.

Jean-François Copé s'est dit également "très inquiet pour la France", après la publication du chiffre du chômage de février (31.500 nouveaux inscrits en métropole). "La politique menée par les socialistes est en train d'entraîner notre pays vers un décrochage économique terrible, qui étrangle les marges de manœuvre des entreprises et le pouvoir d'achat des Français", a-t-il encore déclaré.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Île-de-France Jean-François Copé UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants