1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Contrôles de Pôle emploi : "Pourquoi ne demande-t-on des comptes qu'aux chômeurs ?"
1 min de lecture

Contrôles de Pôle emploi : "Pourquoi ne demande-t-on des comptes qu'aux chômeurs ?"

REPLAY - INVITÉ - Éric Aubin, représentant de la CGT, critique ce système qui demande des comptes aux chômeurs mais pas aux entreprises.

Vincent Parizot et Christelle Rebiere
Vincent Parizot et Christelle Rebiere
Crédit : Elodie Grégoire
Contrôles de Pôle emploi : "Pourquoi ne demande-t-on des comptes qu'aux chômeurs ?"
07:23
Contrôles de Pôle emploi : "Pourquoi ne demande-t-on des comptes qu'aux chômeurs ?"
07:12
Vincent Parizot & Christelle Rebière

Le test de Pôle emploi pour vérifier que les demandeurs d'emploi cherchent bien du travail débute aujourd'hui dans trois régions de France. S'agit-il de repérer les demandeurs d'emploi en difficulté ou simplement d'un flicage ?

Pour Eric Aubin, représentant à la CGT, "les demandeurs emploi sont des victimes de la politique menée donc cette mesure ne correspond pas à ce qu'il faut faire. Il est très difficile de trouver un travail car le employeurs n'embauchent pas". 

De grosses fraudes ont été constatées lors du test en Poitou-Charentes. Il y a eu 38% de radiations et 20% en Paca. Ce sont des situations où on a considéré qu'ils ne recherchaient pas activement un emploi. "Le problème c'est la précarité. C'est une méthode sanction pour essayer d'inverser la courbe du chômage". 

200 salariés de Pôle emploi sont être relocalisés pour gérer ce contrôle

Éric Aubin

Ne serait-ce pas un moyen pour remobiliser les personnes en recherche ? "Oui peut-être. Mais lorsque l'on sait que le chômage augmente, on embauche au sein même de Pôle emploi. Là, 200 salariés de Pôle emploi sont être relocalisés pour gérer ce contrôle. C'est autant de personnes en moins pour aider les gens à retrouver un travail. Il y a un vrai problème de formation de Pôle emploi. Quand quelqu'un demande une formation, il faut attendre 4 à 5 mois pour avoir une réponse. Ces gens en attente doivent-ils être sanctionnés ?"

À lire aussi

Avec un système qui verse une allocation, n'est-ce pas logique de rendre des comptes ? "Oui, on demande aux chômeurs d'être actifs dans les recherches mais d'un autre coté, on ne sanctionne pas les employeurs, ils sont exonérés de toute obligation". 

Les démarches seront donc vérifiées, puis on pourra demander des compléments d'information au demandeur d'emploi et s'il ne donne pas de retour, il pourra avoir 15 jours de suspension des droits et 6 mois en cas de récidive.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/