1 min de lecture Assemblée nationale

Constitution : l'Assemblée nationale supprime le mot "race"

Désormais, dans l'article 1 la France assurera "l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction de sexe, d'origine ou de religion", au lieu de "sans distinction d'origine, de race ou de religion".

L'Assemblée nationale en pleine séance (photo d'illustration).
L'Assemblée nationale en pleine séance (photo d'illustration). Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
et AFP

C'était un choix sur lequel Emmanuel Macron avait insisté. C'est désormais chose faite : les députés de l'Assemblée nationale ont voté la suppression du mot "race" de la Constitution française. Il s'agit ainsi du premier amendement adopté du projet de révision constitutionnelle. Un vote fortement symbolique.
 
Emmanuel Macron avait estimé que "c'est le sujet symbolique de la mention de la race" qui devait être revu. Il avait aussi précisé lors d'un dîner que Nicole Belloubet "aura à mener ce chantier semé d'embûches mais sur ce point je crois que c'est conforme à de nombreux combats sur lesquels nous nous sommes collectivement engagés".
 
119 députés ont donc voté le retrait du mot "race" de l'article 1er de la Constitution, ce jeudi 12 juillet. Cette formulation ne sera bien sûr définitive que si la révision constitutionnelle aboutit. L'article 1er stipulera donc que la France "assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction de sexe, d'origine ou de religion" au lieu de "sans distinction d'origine, de race ou de religion". 

Un mot inscrit dans la Constitution depuis 1946

Tous les groupes avaient déposé des amendements pour considérer que la persistance du terme "race", introduit dans la Constitution en 1946 était aujourd'hui "mal comprise" et "infondée". À l'époque, les constituants voulaient, après le nazisme, affirmer leur rejet des thèses racistes, héritage de l'histoire coloniale et des théories du XIXe siècle. Mais, paradoxalement, en interdisant la "distinction selon la race", la Constitution pouvait en creux légitimer l'opinion selon laquelle il existe des races alors que la science ne reconnait qu'une seule espèce humaine

Si tous les groupes politiques étaient présents dans l'hémicycle, Jean-Christophe Lagarde a cependant noté, pour s'en indigner, "qu'aucun représentant de l'extrême droite n'était présent pour ce vote qui honore notre Nation". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Réforme constitutionnelle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794097422
Constitution : l'Assemblée nationale supprime le mot "race"
Constitution : l'Assemblée nationale supprime le mot "race"
Désormais, dans l'article 1 la France assurera "l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction de sexe, d'origine ou de religion", au lieu de "sans distinction d'origine, de race ou de religion".
https://www.rtl.fr/actu/politique/constitution-l-assemblee-supprime-le-mot-race-et-interdit-la-distinction-de-sexe-7794097422
2018-07-12 18:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_SU0F0f8L-KEXBHCaIcpYw/330v220-2/online/image/2018/0405/7792899262_l-assemblee-nationale-en-pleine-seance-photo-d-illustration.jpg