2 min de lecture Élysée

Comment Emmanuel Macron opère un virage dans sa communication

DÉCRYPTAGE - Le président de la République ne compte plus maintenir un silence assourdissant et souhaite ouvrir sa communication.

Législatives 2017 : Emmanuel Macron a voté au Touquet dimanche 18 juin
Législatives 2017 : Emmanuel Macron a voté au Touquet dimanche 18 juin Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

"Yes, la meuf est dead". Ces cinq mots pourraient marquer une nouvelle ère dans la communication d'Emmanuel Macron. Dans son numéro de ce mercredi 2 août, Le Canard Enchaîné a consacré un article à Sibeth Ndiaye, la cheffe de la communication du président de la République. "Sa franchise pourrait lui jouer des tours", prophétise le journal qui dévoile le SMS qu'elle aurait envoyé à un journaliste lui demandant une confirmation du décès de Simone Veil. La réponse est cinglante et à "l'Élysée, on cherche désormais à 'muscler' la communication, et à mettre Sibeth Ndiaye sous tutelle". Sur LCI, celle qui suit le Président depuis la campagne a démenti avoir rédigé ce message. 

Sibeth Ndiaye a incarné les nouveaux codes de communication imposés par Emmanuel Macron. Dès son entrée en fonction, le style du président de la République a contrasté avec le précédent mandat. La communication est verrouillée et le chef de l'État se verra de plus en plus attribué le surnom de "maître des horloges". Mais cette période s'éloigne de plus en plus et la communication évolue. Fini le silence assourdissant, hors des déclarations officielles. 

C'est fini la bande de potes qui dégomme tout ce qui bouge

Un proche d'Emmanuel Macron dans "Le Canard Enchaîné"
Partager la citation

Dans un article du 19 mai dernier, Le Parisien raconte que "le temps de la traditionnelle photo de famille, la presse est priée de rester derrière les grilles. On ne verra rien des apartés entre ministres, de ces instants informels qui précèdent le déclenchement de l'appareil. 'Nous ne souhaitons pas qu'il y ait des images de coulisses, car c'est un moment solennel, un moment important, qui incarne le gouvernement au travail', assume l'Élysée. Seule image, muette donc, celle du pack du gouvernement prenant la pose au pied de l'escalier d'honneur". 

Dès la campagne électorale, celui qui était alors candidat En Marche ! prévenait de cette méthode de communication. Interrogé dans L'Émission Politique, il expliquait : "Un président préside et j'aurai cette distance avec la vie médiatique. Je considère que le problème des derniers quinquennats a été une trop grande proximité avec les journalistes. Je pense qu'en particulier, quand on préside, on n'est pas le copain des journalistes".

À lire aussi
Guillaume Gomez à la manufacture des Gobelins, le 19 décembre 2018 environnement
"Il nous arrive de servir des restes" à l'Élysée, explique le chef Guillaume Gomez

Des proches du chef de l'État racontent que "Sibeth a pris l'habitude d'appeler les rédactions pour commenter les articles, mais la campagne est terminée, une nouvelle ère commence. C'est fini la bande de potes qui dégomme tout ce qui bouge". 

Et pour cause, les polémiques avec le général de Villiers et la baisse des APL ont écorné l'image d'Emmanuel Macron. Désormais, le silence n'est plus de rigueur, place aux petites phrases des conseillers. Le Figaro raconte que "certains conseillers, naguère ultradiscrets, s'expriment plus souvent pour donner des décryptages hors micro. Plus frappant : le conseiller politique du chef de l'État, Stéphane Séjourné, n'a pas hésité à s'exprimer sur Twitter. Le 27 juillet, il s'est fendu d'un commentaire sur cette 'opposition qui teste la résistance de la majorité en multipliant les incidents de séance, technique bien connue de la politique à l'ancienne…'. Inimaginable il y a encore quelques semaines…".

>
Emmanuel Macron : retour le virage à 180 degrés de sa communication Crédit Média : Pauline de Saint-Rémy | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élysée Emmanuel Macron Communication
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants