1 min de lecture Justice

Claude Guéant renvoyé en correctionnelle

Claude Guéant, Michel Gaudin et trois autres personnes devront comparaître dans l'affaire des primes en liquide touchées au ministère de l'Intérieur entre 2002 et 2004.

Claude Guéant en juillet 2013 (archives)
Claude Guéant en juillet 2013 (archives) Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'ancien ministre de l'Intérieur, directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy durant cette période, est renvoyé en correctionnelle pour complicité et recel de détournement de fonds publics. L'ancien directeur général de la police nationale, Michel Gaudin est également cité à comparaître devant le tribunal correctionnel pour détournement de fonds publics.

Cette décision, annoncée il y a deux semaines par Mediapart était attendue depuis plusieurs mois. L'avocat de Claude Guéant, Philippe Bouchez El-Ghozi avait déclaré que " la décision des magistrats était déjà prise, et un projet de citation directe déjà rédigé".

Entre 240.000 et 288.000 euros

Quelque 10.000 euros mensuels non déclarés auraient été perçus par Claude Guéant entre 2002 et 2004, soit entre 240.000 et 288.000 euros, quand il dirigeait le cabinet de Nicolas Sarkozy place Beauvau. Ce dernier avait lui-même affirmé avoir touché des primes en liquide pour s'expliquer sur des factures payées en espèces et retrouvées à son domicile lors d'une perquisition dans le cadre de l'enquête sur le financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

Michel Gaudin et Claude Guéant avaient été placés en garde à vue en décembre 2013 dans cette affaire. C'était la première fois en France que deux anciens responsables de la police de ce niveau étaient entendus sous ce régime privatif de liberté. 

À lire aussi
Marc Dutroux, en 2004. justice
Marc Dutroux fait une nouvelle demande de remise en liberté

Le procès débutera le 28 septembre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Tribunal correctionnel Claude Guéant
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants