1 min de lecture Cannabis

Cannabis : Touraine change d'avis sur les sanctions sur sa consommation

La ministre de la Santé estime que la question se pose de savoir si "une amende forfaitaire ne serait pas une meilleure sanction", dans "Libération".

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé.
Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé.
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

"Sur le cannabis, un débat s'impose". C'est avec ces mots, parus dans Libération ce mardi 11 octobre, que Marisol Touraine a fait entrer le gouvernement dans un nouveau débat. Même si elle reste opposée à sa dépénalisation, elle souligne qu'"à l'évidence, un débat sur cette question s'impose, mais un débat de santé publique. Dire, comme le prétendent certains, que la consommation ne comporte aucun risque et qu'une évolution s'impose pour des raisons d'ordre public, cela me paraît irresponsable, et surtout cela ne règle pas le problème de santé publique".

Dans Libération, la ministre de la Santé ajoute que l'on "ne peut pas dénoncer les effets du tabac ou de l'alcool et ouvrir le marché du cannabis. La question de la nature de la sanction doit être posée, en lien avec le renforcement des politiques de prévention. Contrairement à ce que j'entends, des progrès sont réalisés, grâce aux Consultations jeunes consommateurs".  

En septembre 2015, Marisol Touraine n'invoquait pas les mêmes arguments sur le cannabis. En plein examen du projet de loi santé au Sénat, la ministre expliquait que la "contraventionnalisation du premier usage de stupéfiants serait un mauvais signal à adresser", comme le souligne François Béguin, journaliste au Monde.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cannabis Marisol touraine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants