1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Bygmalion : le directeur de campagne de Sarkozy "n'avait pas connaissance de ce qu'il se passait", dit son avocat
1 min de lecture

Bygmalion : le directeur de campagne de Sarkozy "n'avait pas connaissance de ce qu'il se passait", dit son avocat

REPLAY - Trois hauts responsables de la campagne 2012 de Nicolas Sarkozy ont été mis en examen vendredi 3 avril, dans l'enquête Bygmalion sur un vaste système de fausses factures.

Guillaume Lambert, directeur de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 (à droite)
Guillaume Lambert, directeur de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 (à droite)
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Bygmalion : le directeur de campagne de Sarkozy "n'avait pas connaissance de ce qu'il se passait", dit son avocat
01:20
micros
La rédaction numérique de RTL

Trois mises en examen supplémentaires ont été effectuées dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Bygmalion. Elles concernent trois responsables de la campagne de Nicolas Sarkozy : son directeur de campagne et préfet de Lozère, Guillaume Lambert, mais aussi Philippe Briand, l'ancien trésorier et Philippe Blanchetier, avocat.

Les juges enquêtent ainsi sur un système de fausses factures qui aurait permis de financer la campagne du candidat UMP, lors des élections présidentielles en 2012.  Ils estiment que les trois hommes ne pouvaient ignorer la fraude. Cette analyse contestée par l'avocat de Guillaume Lambert, Maître Christophe Ingrain. "Guillaume Lambert conteste formellement les faits pour lesquelles il a été mis en examen. Il s'est expliqué longuement devant les juges d'instruction. Ils ne lui ont pas reproché d'être à l'origine ou d'avoir participé à  la commission des faits", explique-t-il.

Il n'a eu connaissance à aucun moment de ce qu'il se passait qui aboutit à la mise en examen

Maître Christophe Ingrain

Les enquêteurs estiment qu'en qualité de directeur de campagne, "il ne pouvait pas ignorer que ces infractions avaient lieu. C'est une analyse que Guillaume Lambert conteste formellement et il est déterminé à utiliser tous les moyens de droit pour démontrer qu'il est totalement étranger à ces faits. Il n'a eu connaissance à aucun moment de ce qu'il se passait qui aboutit à la mise en examen", ajoute-t-il. 


Dans la foulée, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé qu'il proposerait à François Hollande de mettre fin aux fonctions de préfet de Lozère de Guillaume Lambert

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/