1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Bureau national du PS : le cas de Malek Boutih étudié
1 min de lecture

Bureau national du PS : le cas de Malek Boutih étudié

Après des attaques à répétition sur le Premier ministre, le député de l'Essonne et ancien président de SOS Racisme est dans le viseur de la direction du parti socialiste.

Le député socialiste de l'Essonne et ancien président de SOS Racisme, Malek Boutih, le 12 novembre 2013 à Paris.
Le député socialiste de l'Essonne et ancien président de SOS Racisme, Malek Boutih, le 12 novembre 2013 à Paris.
Crédit : AFP / BERTRAND GUAY
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le cas du député socialiste Malek Boutih, qui a reproché à Jean-Marc Ayrault d'être "un peu le poids mort de la gauche", va être discuté au Bureau national (exécutif) du Parti socialiste

Le Premier secrétaire du Parti socialiste Harlem Désir a fait cette annonce mardi matin lors de la réunion du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, à laquelle Malek Boutih ne participait pas. Il est "probable" que le bureau national décidera de sanctions, mais "pas forcément ce soir", a estimé un député.

Des propos "inadmissibles" pour Harlem Désir

Avant l'arrivée du Premier ministre à cette réunion, Désir a jugé les propos du député de l'Essonne "inadmissibles" et a été applaudi, a rapporté un député. Le Premier secrétaire a aussi évoqué le contexte pré-électoral dans lequel ces propos intervenaient, selon un autre député. Malek Boutih, s'exprimant samedi au Talk Orange-Le Figaro, avait aussi estimé que l'équipe gouvernementale manquait de "réactivité" après les annonces de François Hollande sur le pacte de responsabilité.

En novembre, l'ancien président de SOS Racisme avait déjà plaidé pour un changement "d'urgence" de Premier ministre, ce qui lui avait valu les remontrances du Premier secrétaire mais aucune sanction n'avait été prise par le Bureau national. Confirmant que "le cas de Malek Boutih serait abordé au sein du bureau national du PS", une des porte-parole des députés PS, Annick Lepetit, a précisé en conférence de presse que les socialistes étaient "pour la liberté d'expression mais aussi pour la mesure des propos". "Son récent propos sur le Premier ministre n'a pas été particulièrement apprécié par ses collègues, comme plusieurs l'ont dit ce matin", a-t-elle ajouté.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.

Bienvenue sur RTL

Rejoignez la communauté RTL, RTL2 et Fun Radio pour profiter du meilleur de la radio

Je crée mon compte