3 min de lecture Primaire Les Républicains

Bruno Le Maire : "Quoi qu'il arrive, je soutiendrai le vainqueur"

INVITÉ RTL - Bruno Le Maire, candidat à la primaire de la droite et du centre, a répondu aux questions des auditeurs de RTL.

Yves Calvi 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Bruno Le Maire : "Quoi qu'il arrive, je soutiendrai le vainqueur" Crédit Image : Frederic Bukajlo SIPA pour RTL | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
Yves Calvi
Yves Calvi et Philippe Peyre

Le candidat à la primaire de la droite et du centre était l'invité de RTL ce mardi 11 octobre. L'occasion pour les auditeurs de RTL de l'interroger sur les questions qui les préoccupe. Légalisation du cannabis, gestion du chômage par le privé ou encore les relations avec la Russie, les auditeurs ont interpellé le candidat sur de nombreux sujets. 

Jean-Louis, un auditeur de RTL dans le Rhône a souligné le fait que Bruno Le Maire "manque un peu de bouteille pour atteindre le poste suprême". "On n'est pas condamnés à reprendre un ancien Premier ministre ou ancien Président de la République qui sont dans la politique depuis 30 ans. Est-ce qu'il n'est pas temps de passer à autre chose ?", a rétorqué Bruno Le Maire qui poursuit : "C'est le drame français, on est toujours trop jeunes pour tout. À 47 ans, avoir été ministre, secrétaire d'État… Que faut-il de plus ?". Jean-Louis lui demande alors qui il soutiendra s'il ne remporte pas la primaire : "La seule chose que je peux vous dire, c'est que quoi qu'il arrive, je soutiendrai le vainqueur", a assuré le candidat.

Une rémunération du travail, c'est mieux qu'un chèque d'aides sociales

Bruno Le Maire
Partager la citation

Virginie, une auditrice de RTL résidant dans le Tarn, qui travaille au Pôle emploi, est revenue sur la proposition du candidat qui prévoit que le chômage soit géré par des entreprises privées. "Que faites-vous des 20.000 agents Pôle emploi ?", lui a demandé Virginie. "Le rôle de Pôle emploi est d'indemniser les chômeurs. C'était une erreur de vouloir faire faire tout par Pôle emploi. Les agents se retrouvent parfois à gérer jusqu'à 70 dossiers de demandeurs d'emploi alors qu'ils ont davantage besoin qu'on les accompagne, qu'on prenne du temps avec eux. Les employés de Pôle emploi seront au service d’entreprise privées ou d'association pour accompagner personnellement chaque demandeurs d'emploi", a rétorqué Bruno Le Maire.

À lire aussi
Frédéric Lefebvre, en septembre 2016 Les Républicains
"Un soupçon de tricherie" plane sur la primaire LR, pour Frédéric Lefebvre


Auditrice à Aix-en-Provence, Claire a interpellé Bruno Le Maire sur la légalisation du cannabis et l'ouverture de la première salle de shoot à Paris. Le candidat a fait savoir qu'il est opposé à la légalisation du cannabis : "Je pense que la légalisation et la dépénalisation sont de mauvaises options, cela va libérer les trafics et les financements qui vont avec. J'y suis totalement opposé", a-t-il tranché. Quant à la salle de shoot ? "Je n'y suis pas favorable non plus", a indiqué Bruno Lemaire qui poursuit : "J'ai lu des rapports et je ne trouve pas que les résultats soient convaincants". 

"Quelles sont les différences fondamentales entre les politiques menées par la gauche et la droite ?", a demandé Jérôme, un auditeur de RTL à Toulon (Var). "Il y en a assez peu", a reconnu Bruno Le Maire. "C'est peut-être pour ça qu'il faut changer. Je vous propose d'essayer autre chose pour que chacun puisse avoir une fierté par le travail. Je propose des emplois pour tous ceux qui sont éloignés du travail depuis des années", a indiqué le candidat qui projette de proposer un travail rémunéré en dessous du salaire minimum pendant un an maximum avec la possibilité de cumuler son aide sociale. "Cela peut paraître brutal mais la vrai brutalité c'est le chômage", a-t-il tranché. "Contrairement à tous mes concurrents qui ressortent les mêmes recettes, j'ai le courage de faire des choses nouvelles. Une rémunération du travail c'est mieux qu'un chèque d'aides sociales", estime Bruno Le Maire.

La France a perdu son indépendance sur la scène internationale et européenne

Bruno Le Maire
Partager la citation

C'est au tour de Dominique, une corrézienne, de questionner Bruno Le Maire sur la politique étrangère et notamment la relation qu'il comptait entretenir avec Vladimir Poutine, le dirigeant Russe. "Du dialogue et de la discussion", préconise Bruno Le Maire, indiquant que selon lui, la France n'est plus indépendante : "La France a perdu cette indépendance parce que notre pays s'aligne systématiquement sur les États-Unis, parce qu'elle a choisi comme partenaire privilégié l'Arabie saoudite et le Qatar et parce qu'elle ne dialogue plus avec tout le monde. Si je suis élu, ma priorité sera de redonner à la France toute son indépendance sur la scène internationale et européenne", a promis Bruno Le Maire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Présidentielle 2017 Bruno Le Maire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785221333
Bruno Le Maire : "Quoi qu'il arrive, je soutiendrai le vainqueur"
Bruno Le Maire : "Quoi qu'il arrive, je soutiendrai le vainqueur"
INVITÉ RTL - Bruno Le Maire, candidat à la primaire de la droite et du centre, a répondu aux questions des auditeurs de RTL.
https://www.rtl.fr/actu/politique/bruno-le-maire-quoi-qu-il-arrive-je-soutiendrai-le-vainqueur-7785221333
2016-10-11 09:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3ZPHWDFX83laZCOLqFqysw/330v220-2/online/image/2016/1011/7785220700_bruno-le-maire-sur-rtl-le-11-octobre-2016.JPG