1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Bernard Accoyer scandalisé de travailler un Vendredi Saint à l'Assemblée
1 min de lecture

Bernard Accoyer scandalisé de travailler un Vendredi Saint à l'Assemblée

Bernard Accoyer s'est ému de travailler durant un "jour férié" en Alsace-Moselle. Il dénonce des "conditions de travail inacceptables".

Blasphème à l'Assemblée Nationale
Blasphème à l'Assemblée Nationale
Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
micros
La rédaction numérique de RTL

Un Vendredi Saint à l'Assemblée ? "Inacceptable" pour le député UMP Bernard Accoyer, visiblement très attaché aux respects des traditions catholiques même au sein des institutions de la République.Très remonté, l'ancien président de l'Assemblée s'est énervé pendant la séance, dénonçant des "conditions de travail inacceptables", considérant que débattre du projet de la loi Santé ne pouvait être possible "un jour férié en Alsace-Moselle".

L'Alsace-Moselle, fief du concordat

L'Alsace-Moselle bénéficie en effet d'un statut particulier depuis son rattachement à la France via le concordat. Signé entre Napoléon et Pie VII en 1801 et qui n'a jamais été remis en cause, ainsi qu'une ordonnance du 16 août 1892. C'est cette dernière qui accorde trois jours fériés supplémentaire : la Saint-Étienne, le 26 décembre et le Vedredi Saint.

Le retour des trois départements à la France en 1919 n'a pas changé la donne. Ce statut particulier de l'Alsace-Moselle a même été confirmé par une décision du Conseil Constitutionnel le 21 février 2013, qui le considère comme une tradition républicaine observée par tous les gouvernements depuis 1919.

Député de la circonscription de Haute-Savoie (où le Vendredi Saint n'est pas férié), Bernard Accoyer s'est pourtant montré solidaire vis à vis de son collègue UMP du Bas-Rhin : "Patrick Hetzel, ne peut être là parce qu'il était à la messe ce matin".

À lire aussi

Pour mettre fin au débat et évoquer la Loi Santé, la présidente de la commission des affaires sociales Catherine Lemorton (PS) a répondu à son collègue que ce vendredi "n'était pas plus férié que les autres", rappelant un principe valable sur l'ensemble du territoire français : la laïcité.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/