2 min de lecture Présidentielle 2017

"Benoît Hamon ne nous a toujours pas contactés", s'étonne Alexis Corbière

INVITÉ RTL - Le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon n'exclut pas un échange entre son candidat et Benoît Hamon, mais il y a des conditions.

micro générique L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
"Benoît Hamon ne nous a toujours pas contactés", s'étonne Alexis Corbière Crédit Média : Florence Cohen | Durée : | Date : La page de l'émission
Florence Cohen
Florence Cohen et Ludovic Galtier

"Une première mondiale". Au micro de RTL, Alexis Corbière n'a pas de mots assez forts pour qualifier la "prouesse technique" que vont réaliser les équipes de la France insoumise ce dimanche 5 février. Leur candidat, Jean-Luc Mélenchon, prononcera un meeting depuis Lyon, où il défie Marine Le Pen. Quasi-simultanément - il faut compter quelques secondes de décalage - le tribun, fervent défenseur de la VIe République, pourra également être entendu à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) grâce à un hologramme "copie conforme". Pour son porte-parole, ces deux meetings permettront "de développer un grand discours sur les frontières de l'humanité, que nous voulons repousser. Nous leur donnons trois champs : la mer, l'espace et le numérique."

Une semaine après la victoire de Benoît Hamon à la primaire de la Belle Alliance populaire, una utre question se pose. Jean-Luc Mélenchon et le candidat socialiste peuvent-ils s'entendre ? Rien n'est garanti. "C'est un peu amusant, parce que Monsieur Hamon a dit que la première chose qu'il ferait, ce serait de s'adresser à MM. Jadot et Mélenchon. Ça fait une semaine, il ne nous a toujours pas contactés. Il a manifestement jugé plus important d'aller voir M. Cazeneuve et M. Hollande."

Jean-Luc Mélenchon impose des conditions à un accord

Le porte-parole du candidat de la France insoumise explique, en revanche, que "Jean-Luc Mélenchon a dit qu'il était tout à fait disponible pour rencontrer Benoît Hamon, boire un café, discuter." Alexis Corbière commet ici une erreur factuelle, puisque Jean-Luc Mélenchon a été le premier à refuser un café avec Benoît Hamon. C'était quelques jours avant le second tour de la primaire du 29 janvier." Un café ? Pour quoi faire ? La comédie ? Je ne le ferai pas", avait prévenu Jean-Luc Mélenchon.

Ce qui pose problème au mouvement de la France insoumise, c'est d'offrir des investitures socialistes à des ministres qui ont rédigé la loi Travail. "S'il s'agit pour M. Hamon de reconduire les mêmes parlementaires, à 80%, qui depuis 2012, ont accompagné la politique de M. Hollande, ce sera difficile pour les Français et pour nous de croire que l'on va changer. Est-ce qu'il est crédible d'abroger la loi El Khomri, en disant qu'on va le faire avec les mêmes députés. Il y a là un paradoxe. Il faut qu'il choisisse entre la majorité qui a soutenu M. Hollande et ceux avec qui il veut changer", conclut Alexis Corbière, qui ne veut pas analyser les récents sondages, qui montrent une percée de Benoît Hamon au profit de Jean-Luc Mélenchon.

La rédaction vous recommande
À lire aussi
François Fillon et son épouse Penelope en mars 2017 justice
Les infos de 7h30 - Après un faux départ, le procès des époux Fillon s'ouvre ce mercredi

 

Lire la suite
Présidentielle 2017 Benoît Hamon Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants