1 min de lecture Manuel Valls

Baisse d'impôts : Manuel Valls promet une "discussion" au Parlement

Manuel Valls a assuré mercredi à l'Assemblée qu'il proposerait une "discussion" aux parlementaires pour "trouver les mesures indispensables de baisse d'impôts que nos concitoyens attendent".

Manuel Valls a reçu vendredi matin à Matignon le conseiller de François Hollande, Aquilino Morelle, et lui "a conseillé de quitter l'Elysée".
Manuel Valls a reçu vendredi matin à Matignon le conseiller de François Hollande, Aquilino Morelle, et lui "a conseillé de quitter l'Elysée". Crédit : AFP / PHILIPPE WOJAZER
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Pour "trouver les mesures indispensables de baisse d'impôts que nos concitoyens attendent", Manuel Valls a assuré mercredi à l'Assemblée qu'il proposerait une "discussion" aux parlementaires. Interrogé par le chef de file des députés PS, Bruno Le Roux, le Premier ministre est revenu sur les 50 milliards d'euros d'économieset le pacte de responsabilité dévoilé mercredi matin.

Parmi les objectifs de ce pacte figure notamment, selon Manuel Valls, la nécessité de "redonner du pouvoir d'achat" aux Français, "notamment par la baisse des impôts". "Depuis quatre ans, les Français ont subi trop de hausses des impôts et de la fiscalité", a-t-il jugé lors de la séance des questions d'actualité.

Pas de remise en cause du Smic

"Nous proposerons, avec Michel Sapin (ministre des Finances) et Christian Eckert (secrétaire d'Etat au Budget), une discussion avec le Parlement et la majorité pour trouver les mesures indispensables de baisse des impôts que nos concitoyens attendent, ils l'ont dit clairement à l'occasion des élections municipales", a annoncé le Premier ministre.

Il a par ailleurs redit que "nos règles sociales" et le Smic ne seraient "pas remis en cause". "Je fais confiance aux entrepreneurs de ce pays et je dis clairement et nettement au patronat et notamment à M. (Pierre) Gattaz 'on ne touche pas au modèle social de notre pays' ", a-t-il fait valoir. Le président du Medef, Pierre Gattaz, s'est prononcé mardi pour l'instauration à titre "temporaire" d'un salaire "transitoire" inférieur au Smic, pour permettre aux jeunes, notamment, d'entrer sur le marché du travail.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manuel Valls Impôts Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants