1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Attentats à Paris : vers la fin de l'union nationale
1 min de lecture

Attentats à Paris : vers la fin de l'union nationale

REPLAY - Quatre jours après les attentats à Paris, l'union nationale semble mise à mal.

Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Crédit : Elodie Grégoire
Attentats à Paris : vers la fin de l'union nationale
29:56

On refait le monde avec : 

- Rokhaya Diallo, membre du mouvement européen contre le racisme
- Romain Hatchuel, chef d'entreprise et contributeur régulier du Wall Street Journal
- Philippe Bailly, conseiller en communication
- Éric Revel, journaliste

Au lendemain de La Marseillaise entonnée en chœur par tous les parlementaires après le discours de François Hollande à Versailles, l'union nationale semble avoir déjà volé en éclat. Ce mardi 17 novembre, quatre jours après les attentats de Paris, le Premier ministre Manuel Valls a été interpellé à l'Assemblée nationale par Les Républicains, notamment par Christian Estrosi qui lui a demandé "pourquoi tant de sang versé et tant de larmes pour que vous nous entendiez".

Une attitude qui ne choque pas vraiment Romain Hatchuel, pour qui il n'y a "pas eu 10 minutes d'union nationale". D'ailleurs pour lui, si la France a été prise pour cible par les jihadistes à plusieurs reprises cette année, ce n'est pas un hasard : "les terroristes de Daesh savent qu'ils ont affaire à un adversaire vulnérable et rendu faible par l'incurie de sa classe politique"

L'union nationale est un équilibre instable, ce n'est pas la posture habituelle du débat politique

Philippe Bailly
À écouter aussi

Un avis que ne partage pas Éric Revel, qui estime pour sa part que pour que le débat politique ne reprenne pas trop vite le pas sur le deuil, il aurait fallu attendre la fin du deuil national pour réunir le Congrès et repousser les régionales. Pour Philippe Bailly au contraire, la reprise du débat politique est saine et naturelle. Rokhaya Diallo est d'accord avec lui, mais elle est néanmoins choquée de la forme sous laquelle le débat a repris. 

À écouter également

- Les Français ont-ils confiance dans l'exécutif pour les protéger ? Sont-ils prêt à renoncer à leur liberté pour se protéger ? La réponse est "oui".
- L'alliance Obama-Hollande-Poutine pour combattre Daesh.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/