2 min de lecture Polémique

"Arnaud Beltrame, Mireille Knoll : deux visages du courage", décrypte Alba Ventura

ÉDITO - La France rend hommage ce mercredi 28 mars à gendarme Arnaud Beltrame, tué lors des attaques jihadistes dans l'Aude, et à Mireille Knoll, une octogénaire victime d'un "homicide volontaire" à caractère antisémite.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
"Arnaud Beltrame, Mireille Knoll : deux visages du courage", décrypte Alba Ventura Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Il y aura deux visages à la "une" ce mercredi 28 mars. D'abord celui du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, dont un hommage sera rendu aux Invalides en fin de matinée. Ensuite celui de Mireille Knoll, cette octogénaire tuée chez elle parce qu'elle était juive, et dont la mémoire sera saluée à l'occasion d'une marche blanche en fin de journée à Paris.

Symboliquement, ce sont deux tragédies qui se ressemblent. Parce que ce sont deux victimes de l'intolérance, deux victimes de la barbarie. Ce sont deux visages du courage aussi. Arnaud Beltrame, c'est cet homme qui a donné sa vie pour en sauver une autre. Mireille Knoll, c'est cette femme qui a risqué sa vie dès son plus jeune âge en échappant à la rafle du Vel d'Hiv.

D'un côté, ce gendarme pour qui la patrie passait avant sa famille et qui a péri face à l'islamisme radical. De l'autre côté, une grand-mère rescapée de la Shoah, qui n'aspirait qu'à vivre en paix, au crépuscule de son existence, et à qui on a enlevé sauvagement la vie au motif d'antisémitisme, comme l'a dit la justice.

À lire aussi
Jean-Marc Sauvé, président de la commission indépendante et ancien vice-président du Conseil d'État pédophilie
Pédophilie dans l'Église : Jean-Marc Sauvé nommé président de la commission indépendante

Le pays, la France avec un grand "F"

Quand on pense à Arnaud, on pense à tous ces policiers, ces militaires, ces forces de l'ordre, tombés à Toulouse, à Montauban, à Châtillon, à Magnanville, sur les Champs-Élysées ou devant Charlie Hebdo.

Quand on pense à Mireille, on pense à Sarah, à Ilan, à Jonathan et ses enfants, à Myriam, aux victimes de l'Hyper Casher, ou encore de Livry-Gargan et de Bondy. Et bien sûr j'en oublie. Et bien sûr l'on pense aussi à toutes les autres victimes de la haine.

Ce qu'il y a de commun à ces deux visages, qui ont été tués le même jour, vendredi 23 mars, c'est qu'ils incarnent une certaine idée de ce pays, une certaine idée de la France. Leur pays c'était la France, avec un grand "F".

Lui, au service de la France, qui s'est toujours battu pour la France. Elle, qui a choisi de rester en France, alors qu'elle aurait pu avoir la tentation d'aller vivre en Israël comme une partie de sa famille. Mais elle est restée ici, parce que la France c'était son pays.

Une question de "communauté nationale"

Ce n'était pas une juive et un catho. C'étaient deux Français, c'étaient des républicains. Et ce n'est pas une question de communauté. Ou plutôt si : une question de "communauté nationale".

Alors ce qu'ils ont en commun, au moment où l'on va les célébrer, c'est que leur destin parle plus fort que toutes les polémiques, toutes les surenchères ou tous les mots vides qu'on a pu entendre sur le "vivre ensemble". Ils méritent mieux que ça.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Hommage Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792804871
"Arnaud Beltrame, Mireille Knoll : deux visages du courage", décrypte Alba Ventura
"Arnaud Beltrame, Mireille Knoll : deux visages du courage", décrypte Alba Ventura
ÉDITO - La France rend hommage ce mercredi 28 mars à gendarme Arnaud Beltrame, tué lors des attaques jihadistes dans l'Aude, et à Mireille Knoll, une octogénaire victime d'un "homicide volontaire" à caractère antisémite.
https://www.rtl.fr/actu/politique/arnaud-beltrame-mireille-knoll-deux-visages-du-courage-decrypte-alba-ventura-7792804871
2018-03-28 07:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0Fm2i5ED_Y03uGQwzai1tw/330v220-2/online/image/2018/0328/7792806871_le-gendarme-arnaud-beltrame-et-mireille-knoll.jpg