2 min de lecture Info

Alba Ventura : "François Hollande s'est coupé un bras" avec l'affaire Aquilino Morelle

CHRONIQUE - Alba Ventura revient sur la démission d'Aquilino Morelle, l'ex-conseiller de François Hollande, mis en cause par "Mediapart".

Aquilino Morelle a démissionné le 18 avril 2014.
Aquilino Morelle a démissionné le 18 avril 2014. Crédit : AFP
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura Journaliste RTL

Aquilino Morelle, l'ex-conseiller de François Hollande, a fait ses valises en un temps record : moins de 24 heures après les révélations de Mediapart sur un soupçon de conflit d’intérêts. 

Le Président s'est séparé de l'un de ses plus proches conseillers. Aquilino Morelle faisait partie de sa garde rapprochée. Il était dans le noyau dur de l'Élysée. En moins de temps qu'il n'en faut, le chef de l'État s'est séparé de l'homme qui lui avait soufflé la taxe à 75% ; de la plume qui lui avait écrit son discours du Bourget contre le monde de la finance ; celui qui murmurait à son oreille. On peut dire que François Hollande s'est coupé un bras.

Le symbole du cireur de chaussures passe mal

Les faits de conflits d'intérêts reprochés à l'ancien conseiller du Président n’étaient pas illégaux lorsqu'il était haut fonctionnaire et qu'il travaillait pour des laboratoires pharmaceutiques. Mais pour le symbole, cela ne passe pas auprès de l'opinion. Cela renforce l'idée de la collusion entre le pouvoir, les experts et l'industrie.   

L'autre aspect de cette affaire, que les Français risquent de retenir, c'est l'histoire du cireur de chaussures. Ajouté à cela les frais de bouche, les excès de vitesse des députés qui sautent, les feux rouges des ministres alors qu'il n'y a pas d'urgence, les logements de fonction disproportionnés... Les Français ne supportent plus l'idée que les élites ne les servent pas mais se servent

À lire aussi
harcèlement
Harcèlement : avez-vous entendu parler des QSR, les "quartiers sans relous" ?

Conséquence pathétique de l'affaire : le défilé des politiques pressés de dire tout le week-end s'ils se font cirer les chaussures ou pas ! François Rebsamen, le nouveau ministre du Travail, explique qu'il n'avait besoin de personne pour cirer ses souliers. Il a même raconté qu'il avait trouvé un tube de cirage au pied du bureau après le remaniement. Sous-entendu : son prédécesseur, Michel Sapin, cirait seul ses chaussures. 

La République irréprochable mal en point

Pour François Hollande, cette affaire tombe très mal. D'abord, elle a dynamité la séquence "je suis de retour sur le terrain" du Président, entamé vendredi à Clermont-Ferrand chez Michelin. 

Et ces révélations sur le train de vie fastueux d'un proche du chef de l'État sortent justement au moment où le gouvernement annonce le plan de 50 milliards d'euros d'économies. La majorité va demander aux Français de se serrer la ceinture, avec le gèle des prestations sociales.

Comme l'ont montré les résultats des élections municipales, avec l’importance des votes contestataires, les Français ont compris que la République irréprochable, n'était pas de ce monde quoique dise ou promette le Président. Et c'est sans doute le vrai drame de François Hollande.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Parti socialiste François Hollande
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants