3 min de lecture François Hollande

Alba Ventura : "2015, année verte pour François Hollande"

REPLAY / ÉDITO - Se repeindre en vert, c'est un classique chez les présidents. Mais quand François Hollande nous joue "saint-écolo", la grande prêtresse verte Cécile Duflot n'y croit pas du tout.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Alba Ventura : "2015, année verte pour François Hollande" Crédit Image : Alba Ventura | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Yves Thréard
Yves Thréard

François Hollande a clairement placé 2015 sous le signe de l'écologie, alors que se prépare la grande conférence internationale sur le climat à Paris. Son ex-ministre Cécile Duflot (EELV) n'a pas l'air sous le charme.

Cécile Duflot a sorti la Kalachnikov

Cela fait quatre mois qu'elle a sorti la Kalachnikov. D'ailleurs c'est amusant de voir que lorsque ce n'est pas Cécile Duflot, c'est Martine Aubry. Les dames de pique de la majorité se relaient pour attaquer le chef de l'État.
 
Rien ne change. Cécile Duflot a écrit un livre à la rentrée dernière dans lequel elle disait que François Hollande n'était "le président de personne". Aujourd'hui, alors que François Hollande, dans ses vœux, a mis en avant deux choses - l'environnement et la loi Macron -, que fait Cécile Duflot. Elle lui dit : "Ta conversion écolo, je n'y crois pas du tout !" et "Ta loi Macron, elle est mauvaise et il faut voter contre !"
 
Elle lui fait à la fois un procès en illégitimité. Elle attaque la loi qui, aux yeux de François Hollande, peut sauver le quinquennat. La loi Macron, selon l'Elysée, doit permettre de trouver le petit point de croissance qui nous ferait nous sentir un peu mieux. Bonne année, monsieur le Président !

2015 sera une année verte ou ne sera pas

François Hollande est comme tous les autres présidents : il se forge une conscience écolo. Il essaie. Être écolo à Johannesburg et pollueur à Paris, c'est un grand classique. Souvenez-vous de Jacques Chirac. 

François Hollande se rend compte, lui aussi, que la planète c'est important. Il a été, lui aussi, sensible à ce que lui ont dit les experts. Disons qu'une fois arrivé au pouvoir, on se découvre toujours une sensibilité verte.
 
Souvenez-vous de Nicolas Sarkozy. Souvenez- vous du "New Deal" écologique, du Grenelle de l'Environnement, de "l'urgence écologique" : c'était dans les années 2007-2008. On allait voir ce qu'on allait voir ! Et puis il y a eu 2011, au Salon de l'agriculture : "L'environnement ça commence à bien faire". On a vu. Il faut dire que c'était huit jours avant les élections régionales.

À lire aussi
Ségolène Royal et François Hollande, à Saint-Barthélemy, le 8 mai 2015 polémique
Ségolène Royal : François Hollande prend sa défense

Pour François Hollande, c'est pareil. En 2012, le candidat déclarait en 2012 vouloir faire de la France "la Nation de l'excellence environnementale". C'est sûr : pendant deux ans et demi, on n'a pas vu grand chose de l'excellence environnementale. Mais ce temps-là est terminé. 2015 sera une année verte ou ne sera pas !

Être écolo à Johannesburg et pollueur à Paris, c'est un grand classique.

Alba Ventura
Partager la citation

Grande cause nationale et grande concorde nationale. Vous avez vu ? Personne n'a agressé Cécile Duflot après ses déclarations. Pas de polémique de la part de Ségolène Royal au Grand Jury RTL. On voit bien tous les soins pris par les "Hollandais" pour ne pas déclarer la guerre aux Verts.

Double enjeu pour le Président

L'enjeu est double pour François Hollande. Il y a d'abord un enjeu international. Il doit réussir la conférence climat en fin d'année. Ce n'est pas tous les jours que l'on accueille 190 chefs d'État à Paris. Vous imaginez si le président français parvient à les mettre d'accord sur la lutte contre le réchauffement climatique. Il doit donc mettre toutes les chances de son côté pour en faire un rendez-vous historique.
 
L'autre enjeu, qui découle du premier, est évidemment politique. Comme 2015 sera sans doute la pire année du quinquennat - électoralement parlant, comme il y a de fortes chances que les élections départementale et régionales soient un nouveau fiasco pour la gauche -, François Hollande espère terminer l'année sur une note positive avec la conférence climat.

Il espère, du même coup, faire revenir les écologistes au bercail, Cécile Duflot en tête. Histoire d'aborder plus sereinement l'année 2016, année de pré-campagne présidentielle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Écologie Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants