1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Agression de NKM : la candidate à Paris a perdu connaissance "dix minutes"
1 min de lecture

Agression de NKM : la candidate à Paris a perdu connaissance "dix minutes"

REPORTAGE - La candidate Les Républicains dans la 2e circonscription de Paris a été agressée par un homme sur un marché du Ve arrondissement.

Nathalie Kosciusko-Morizet le 2 juin 2017
Nathalie Kosciusko-Morizet le 2 juin 2017
Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
En campagne à Paris, NKM fait un malaise après une altercation avec un passant
00:01:38
Olivier Bost & Ludovic Galtier

La fin de campagne des législatives est particulièrement éprouvante pour Nathalie Kosciusko-Morizet. La candidate dans la 2e circonscription de Paris a été agressée alors qu'elle faisait campagne sur un marché dans le Ve arrondissement. L'agression a eu lieu un peu avant 11 heures. Nathalie Kosciusko-Morizet et son équipe étaient en train de distribuer des tracts sur ce petit marché Maubert, le long du boulevard Saint-Germain.

Thierry, un militant Les Républicains, a croisé l'agresseur juste avant son geste. "J'ai donné le tract à ce monsieur et il m'a dit simplement : 'De toute façon, tous les politiques de droite et de gauche qui se sont succédé depuis trente ans, sont tous des pourris'." Iris, une autre jeune militante LR, a vu cet homme d'une cinquantaine d'années assez grand, assez costaud agresser la candidate. "J'ai vu le moment où il lui a balancé comme ça les tracts dans la tête, elle a mis sa main devant. Et à la seconde, il lui a mis un coup dans la poitrine. C'est là où elle est tombée."

Micheline, une autre militante qui tractait avec Nathalie Kosciusko-Morizet, raconte la suite. "Elle ne bougeait plus. Il y avait les pompiers, la police, les médecins. Elle ne bougeait pas. On a mis un temps fou à la réanimer. Peut-être même dix minutes, et elle est partie à l'hôpital." Les témoins parlent tous de dix minutes d'inconscience. L'agresseur, lui, a pris la fuite dans le métro. L'un des membres de l'équipe de NKM, qui a reçu la visite du premier ministre, Édouard Philippe, à l'hôpital Cochin, est arrivé à le prendre en photo avec son téléphone. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour violences volontaires.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.