1 min de lecture Christiane Taubira

Affaire Sarkozy : Ayrault savait, Taubira dans le viseur de la droite

RÉACTIONS - Jean-Marc Ayrault a reconnu avoir été informé du placement sur écoute de Nicolas Sarkozy alors que Christiane Taubira avait démenti l'information un peu plus tôt.

Nicolas Sarkozy à l'Élysée le 27 août 2007
Nicolas Sarkozy à l'Élysée le 27 août 2007 Crédit : AFP / Thomas Coex
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Jean-Marc Ayrault a avoué, mardi 11 mars, avoir été informé de la mise sur écoute de Nicolas Sarkozy. Jusqu'au 26 février dernier, les instructions menées à propos de l'ancien président de la République n'avaient pas vocation à être connues. Le parquet national financier, informé des écoutes, décide à ce moment d'ouvrir une information judiciaire.

Un rapport est alors adressé, comme il est de coutume, au ministère de la Justice. Selon Virginie Valton, vice-présidente de l'Union Syndicale des Magistrats (USM), le gouvernement aurait toutefois pu être mis au courant un peu plus tôt. "Quand un juge d'instruction ordonne une écoute ou une investigation, il les confie à des services d'enquêteurs qui dépendent du ministère de l'Intérieur", explique-t-elle.

Manuel Valls aurait donc pu être informé de la procédure avant le 26 février. Une situation qui déplait fortement à l'UMP. "Je demande des explications. Si Christiane Taubira a menti, c'est qu'il y a une raison. Si tout est normal, il n'y a pas de raison qu'elle mente", estime le député Thierry Mariani. Pierre Charon, sénateur et proche du couple Sarkozy, va, lui, plus loin : "Il va falloir que Manuel Valls et Christiane Taubira s'expliquent. On passe de l'affaire d’État au mensonge d’État. Aux États-Unis, pour un mensonge, vous sautez".

>
Affaire Sarkozy : Ayrault avoue, Taubira dans le viseur de la droite Crédit Média : Mathieu Delahousse | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Christiane Taubira Jean-Marc Ayrault Manuel Valls
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants