1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Accusations contre Éric Coquerel : LFI répond à Rokhaya Diallo
1 min de lecture

Accusations contre Éric Coquerel : LFI répond à Rokhaya Diallo

La France insoumise assure dans un communiqué n'avoir reçu aucun signalement concernant un comportement inapproprié d'Éric Coquerel à l'égard des femmes.

Éric Coquerel le 29 novembre 2017
Éric Coquerel le 29 novembre 2017
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
William Vuillez

Ce jeudi 30 juin, le député de Seine-Saint-Denis Éric Coquerel a été élu président de la puissante commission des Finances à l'Assemblée. Un choix que ne comprend pas la militante féministe Rokhaya Diallo, qui a évoqué ce jeudi soir sur RTL, un comportement déplacé du député LFI à l'égard des femmes.

"J'ai plusieurs sources au sein de LFI. J'ai entendu plusieurs fois parler des comportements qu'il aurait avec les femmes. Ce sont des choses qui reviennent de manière récurrente. Donc je suis étonnée de ce choix", dit-elle. 

Des accusations auxquelles le comité contre les violences sexistes et sexuelles de la France insoumise a immédiatement répondu. Il assure dans un communiqué n'avoir reçu aucun signalement.

"Depuis plusieurs semaines, le député Éric Coquerel est l’objet d’attaques sur les réseaux sociaux portant une suspicion sur son comportement envers les femmes. Ces attaques se sont amplifiées ce jour suite à son élection comme président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale et elles sont désormais reprises dans les médias", explique le parti. 

Aucune plainte déposée

À écouter aussi

"Face à l’amplification de ces attaques, nous voulons faire la mise au point suivante : notre comité n’a jamais reçu aucun signalement concernant le député Éric Coquerel, pour quel que fait que ce soit. Nous déplorons la mise en circulation de rumeurs ne s’appuyant sur aucun élément concret et ayant pour seul effet de jeter la suspicion sur une personne. Ce type de pratiques n’aide en rien à lutter efficacement contre les violences sexistes et sexuelles", précise encore le texte. 

Une députée EELV commente quant à elle : "Nous avons vérifié qu’il n’y avait aucun témoignage direct d’agression ou de signalement. On le fait en confiance après avoir vérifié ce point, en revanche on ne prend pas de décision sur des rumeurs". Pour l'heure, aucune plainte n'a été déposée. Joint par RTL, Éric Coquerel s'en tient au communiqué du comité LFI.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.