1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. 14 juillet : le général de Villiers présent au défilé, confirme Florence Parly sur RTL
2 min de lecture

14 juillet : le général de Villiers présent au défilé, confirme Florence Parly sur RTL

REPLAY - INVITÉE RTL - La ministre des Armées affirme au micro de RTL que le chef d'état-major sera bel et bien présent sur les Champs-Élysées pour le défilé de la fête nationale.

Florence Parly, invitée de RTL le 14 juillet 2017
Florence Parly, invitée de RTL le 14 juillet 2017
Crédit : Camille Kaelblen / RTLnet
Le général de Villiers peut-il rester en place ? La réponse se la ministre des Armées Florence Parly
00:35
Florence Parly se dit "satisfaite" du budget de l'armée en 2018
01:44
Florence Parly était l'invitée de RTL le 14 juillet 2017
15:07
L'invité de RTL du 14 juillet 2017
15:10
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Les coupes budgétaires qui la visent poussent l'armée française à la crise de nerfs. Jeudi 13 juillet, veille des célébrations de la fête nationale, le chef de l'État, Emmanuel Macron, a rappelé les troupes à l'ordre et notamment le plus haut gradé de l’armée française, le chef d'état-major Pierre de Villiers, qui fustigeait la veille les coupes budgétaires annoncées quelques heures plus tôt par le Premier ministre Édouard Philippe. "Le président de la République a fait une chose extrêmement claire, nette. Il a rappelé à chacun la nécessaire discipline collective", estime la ministre des Armées, Florence Parly, invitée de RTL en ce 14 juillet.

Pour sa première interview, la ministre botte en touche lorsqu'on lui demande si, selon elle, le chef d'état-major a manqué de discipline. "Aujourd’hui c’est la fête nationale. Un moment très fort pour tous les Français", réplique celle qui s'apprête à retrouver, sur les Champs-Élysées, le président de la République et son homologue américain, Donald Trump. À leurs côtés se trouvera également le général Pierre de Villiers, dont la ministre confirme la présence pour le défilé.

Tandis que le général de Villiers maintient ses critiques ce 14 juillet dans Le Figaro, la question de son maintien à la tête des armées est prégnante. "Personne n’est là pour se laisser faire. Moi je ne suis pas là pour me plaindre non plus, je suis là pour agir et pour avancer, commente-t-elle, manifestement satisfaite du message délivré la veille par Emmanuel Macron. Le président de la République est le chef des armées. Il a donc fixé le cap et notamment réaffirmé quelque chose qui était très attendu par l'ensemble de la communauté militaire et de défense, c'est son engagement de porter l’effort de défense à 2% du PIB en 2025". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/