1 min de lecture Île-de-France

Pic de pollution en Ile-de-France : les mesures d'urgence coûtent 4 millions d'euros par jour

INFO RTL - La gratuité des transports en commun en Ile-de-France pour cause de pollution aux particules coûte 4 millions d'euros par jour au STIF.

Le ciel de Paris, plus gris que jamais en ces jours de pic de pollution sur la capitale
Le ciel de Paris, plus gris que jamais en ces jours de pic de pollution sur la capitale Crédit : AFP PHOTO / PATRICK KOVARIK
Eric Vagnier
Éric Vagnier et La rédaction numérique de RTL

Plus de 30 départements sont en alerte maximale à la pollution aux particules fines, vendredi 14 mars. Les autorités prennent des mesures d'urgence comme la gratuité des transports en commun, notamment en IIe-de-France jusqu'à dimanche. Et selon les informations recueillies par RTL, le coût d'une telle mesure s'élève à 4 millions d'euros par jour.

Ces 4 millions par jour, c'est la recette quotidienne des billets vendus à l'unité qui ne sera pas perçue. Pour les pass Navigo, en revanche, aucun impact financier puisque ces abonnements sont payés à la semaine, ou à l'année et aucune ristourne n'est prévue pour cause de pollution .

Le STIF n'exclut pas de demander une aide à l'État

Cette perte de recette pour la RATP, la SNCF et le réseau OPtile qui regroupent des compagnies de bus privées qui desservent la grande banlieue, sera compensée par le STIF, l'organisme qui regroupe les collectivités territoriales en Ile-de-France pour gérer les Transports Publics .

Le budget du STIF étant de près 9 milliards d'euros, 4 millions pour absorber cette journée de gratuité, cela ne pose pas de problème nous dit-on. Mais si cela dure plusieurs jours, ça risque de finir par peser lourd et le STIF n'exclut pas de se retourner vers l’État pour obtenir une aide financière car c'est un arrêté préfectoral qui a instauré la gratuité. Ce n'est pas une décision des élus locaux, le gouvernement doit assumer.

À lire aussi
Le département de Seine-Saint-Denis, en Île-de-France faits divers
Arrestation en Seine-Saint-Denis : que s'est-il passé ?

En tout cas promesse du STIF : il n'y aura pas de hausse des tarifs en cours d'année pour absorber le coût de la mesure.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Île-de-France Environnement Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants