2 min de lecture France Télévisions

Philippe Candeloro : "Demain, je ne pourrais même plus dire que j'aime les femmes"

INVITÉ RTL - Attaqué pour ses commentaires durant les Jeux Olympiques, l'ancien champion se défend.

Philippe Candeloro
Philippe Candeloro Crédit : AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Les commentaires de Philippe Candeloro et Nelson Monfort durant les Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi font polémique. Alors que le CSA s'est saisi du dossier et que de nombreux téléspectateurs accusent les deux animateurs de "sexisme", l'ancien patineur se défend. Évoquant "des critiques qui sont bien peu par rapport à l'audimat" réalisé sur le patinage, Philippe Candeloro estime que ses détracteurs sont "un peu coincés de la fesse".

Plus il y a de monde, plus il y a de gens qui critiquent

Philippe Candeloro
Partager la citation

"On est victime du succès, ajoute-t-il. Plus il y a de monde, plus il y a de gens qui critiquent". Le complice de Nelson Monfort s'étonne également que "deux phrases ont été retenues sur dix heures de direct". Selon lui, d'autres commentateurs réalisaient probablement le même genre de commentaires - notamment axés sur le physique - sur sa personne lorsqu'il patinait : "Je n'ai pas écouté tout ce qu'ils ont pu dire sur moi".

Philippe Candeloro se sent soutenu

Une déclaration qui fait office de réponse aux accusations de l'association Osez le féminisme, selon laquelle "il n'aurait pas apprécié qu'un commentateur parle de ses jambes, de ses fesses ou de ses pieds et parle d'un anaconda qui viendrait le titiller à longueur de compétition".

À lire aussi
Bernard Henry-Levy sur le plateau de On n'est pas couché le 26 janvier 2019 Gilets jaunes
VIDÉO - "On n'est pas couché" - "Gilets jaunes", vif désaccord entre BHL et Consigny

Des gens se manifestent en me disant : "On aime bien vos commentaires"

Philippe Candeloro
Partager la citation

Philippe Candeloro se sent surtout soutenu. "Des gens se manifestent en me disant : 'On aime bien vos commentaires'", affirme-t-il. Et d'ajouter : "Si on m'enlève ma signature, je n'ai aucun intérêt à aller commenter avec Nelson". Selon l'ancien champion, "on oblige les gens à devenir plus politiquement correct et plus emmerdants à écouter".

Il ne se sent pas sexiste

S'il ne craint pas la sanction du CSA, le consultant de France Télévisions estime qu'une telle condamnation reviendrait à l'empêcher, à terme, de dire qu'il "aime les femmes" : "Si ça devait prendre des proportions aussi importantes, ça serait un vrai phénomène de société qui va se soulever".

N'estimant pas nécessaire de changer sa façon de s'exprimer, Philippe Candeloro assure ne pas avoir l'impression d'être sexiste. "Je ne savais même pas ce que ça voulait dire, il y a encore quelques jours", plaisante-t-il, ajoutant qu'il pense "ne pas avoir abîmé l'image de qui que ce soit" durant l'ensemble des Jeux.

Si demain, je ne fais pas de commentaires de patinage artistique, ça ne changera pas grand-chose à ma vie

Philippe Candeloro
Partager la citation

"J'ai l'impression que des gens attendent. Qu'ils se disent : 'ça fait des heures que je me tape du patinage de merde et que j'attends que Candeloro dise une connerie pour que je puisse l'allumer'. Il y a des gens qui n'ont rien à foutre dans la vie".

L'ancien champion n'a en tout cas pas peur d'être écarté de France Télévisions : "Si demain, je ne fais pas de commentaires de patinage artistique, ça ne changera pas grand-chose à ma vie. Elle est déjà faite".

>
"Ceux qui me critiquent doivent être coincés de la fesse" : Philippe Candeloro invité de #RTLSoir lundi 24 février 2014 Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
France Télévisions JO Sotchi 2014 Culture-loisirs
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7769923534
Philippe Candeloro : "Demain, je ne pourrais même plus dire que j'aime les femmes"
Philippe Candeloro : "Demain, je ne pourrais même plus dire que j'aime les femmes"
INVITÉ RTL - Attaqué pour ses commentaires durant les Jeux Olympiques, l'ancien champion se défend.
https://www.rtl.fr/actu/philippe-candeloro-aucun-interet-a-commenter-si-on-m-enleve-ma-signature-7769923534
2014-02-24 16:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XutpcJAShAXsTUi15A9u7A/330v220-2/online/image/2014/0224/7769923511_philippe-candeloro.jpg