2 min de lecture Front national

Municipales 2014 à Marseille : Patrick Mennucci (PS) compte sur un sursaut des abstentionnistes

La faible mobilisation des électeurs marseillais pour ces élections municipales, au premier tour comme au second, ne laisse rien présager de bon pour le candidat socialiste, Patrick Mennucci.

Patrick Mennucci, le candidat socialiste à la mairie de Marseille.
Patrick Mennucci, le candidat socialiste à la mairie de Marseille. Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

À la mi-journée, l'abstention restait forte ce dimanche 30 mars à Marseille. Seuls 13,67% des quelque 490.000 électeurs appelés aux urnes dans la deuxième ville de France avaient voté à midi : moins que la moyenne nationale (19,3%) et moins qu'au premier tour dimanche dernier à la même heure (16,18%). À 17 heures, ce taux s'élevait à 40,93%.
Les candidats FN et PS à la mairie, Stéphane Ravier et Patrick Mennucci, ont voté chacun dans leur secteur, tandis que le maire sortant UMP, Jean-Claude Gaudin, réélu dans son secteur, s'offrait un tour des bureaux.

Une forte abstention

Le candidat PS Patrick Mennucci comptait sur un sursaut de la participation pour corriger sa contre-performance du premier tour - il est arrivé troisième (20,71%) derrière Stéphane Ravier (23,16%) et Jean-Claude Gaudin (37,64%).

"On a fait tout ce qu'on devait faire, on a fait le travail", a déclaré le candidat PS en arrivant à pied à son bureau de vote, au Palais de la bourse. Vêtu d'un costume bleu sombre et cravate bleu clair, le député PS était accompagné de deux de ses enfants : sa fille Camille, 28 ans, et Hugo, 18 mois, qu'il tenait par la main, comme au premier tour.

Gaudin réélu au premier tour dans son secteur

"Je serai au service des Marseillaises et des Marseillais. Si Jean-Claude Gaudin, à condition que cela soit lui le maire, propose des dossiers intéressants, pour la ville, nous les soutiendrons", a pour sa part déclaré Stéphane Ravier, après avoir déposé son bulletin dans une école du 7e secteur de  la ville.

À lire aussi
Marine Le Pen au Parlement européen, le 13 juin 2019 à Bruxelles Rassemblement national
Le procès du FN montre "l'arrière-boutique du parti", selon Olivier Bost

Cet agent commercial de 44 ans est arrivé en tête dans ce secteur de la ville, qui regroupe les quartiers populaires des 13 et 14e arrondissements. Le maire sortant de Marseille, Jean-Claude Gaudin, réélu au premier tour dans son secteur, le 4ème, n'a pas eu besoin de se rendre de nouveau aux urnes ce dimanche.

Le cas Guérini

Bien placé pour décrocher un quatrième mandat, le maire sortant a accompagné dans les bureaux de vote du 1er secteur le candidat UMP Dominique Tian, qui devance Patrick Mennucci dans cette partie centre de la ville.

Dans le 2e secteur, la liste Gaudin (UMP) a fusionné avec celle de la maire sortante Lisette Narducci (PRG), une proche de Jean-Noël Guérini, pour faire barrage à la liste PS. Ce dernier a été mis en examen trois fois : deux fois pour association de malfaiteurs dans le cadre d'un vaste dossier de marchés publics présumés frauduleux du département et une pour détournement de fonds publics dans un dossier de licenciement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Jean-Claude Gaudin Marseille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants