1. Accueil
  2. Actu
  3. Le moral des ménages s'améliore
1 min de lecture

Le moral des ménages s'améliore

Le moral des ménages a gagné un point en décembre. Ce regain d'optimisme s'explique par une accalmie des peurs concernant le chômage.

Le logo de l'Insee à Lille, le 14 septembre 2010
Le logo de l'Insee à Lille, le 14 septembre 2010
Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

Le moral des ménages a augmenté d'un point en décembre, à 85 points contre 84 points en novembre, a annoncé l'Insee ce mardi 7 janvier. Cette amélioration s'explique en particulier par un regain d'optimisme concernant le niveau de vie futur en France, et par un léger apaisement des craintes concernant le chômage. L'Insee souligne toutefois que la confiance des Français reste inférieure à sa moyenne de long terme, qui s'élève à 100 points.

Cet indicateur repose d'une part sur l'opinion des consommateurs sur la situation économique générale, d'autre part sur leur avis sur leur situation personnelle. En ce qui concerne la confiance des Français en leur situation personnelle, elle est, selon l'Insee, quasiment inchangée voire un peu dégradée, qu'il s'agisse de la situation financière personnelle, de la probabilité de faire des achats importants, ou de l'épargne (capacité à épargner ou opportunité d'épargner).

Les Français moins inquiets sur la situation économique

Le léger mieux de l'indice en décembre repose donc surtout sur la perception par les consommateurs de la situation économique en France.  "En décembre, l'opinion des ménages sur le niveau de vie futur en France s'améliore" et celle "sur le niveau de vie passé est stable", souligne l'Insee.

Par ailleurs "les ménages sont à nouveau moins inquiets concernant l'évolution future du chômage", indique l'institut statistique. Ce léger apaisement des craintes sur l'emploi se manifeste alors même que le doute plane sur la promesse emblématique du gouvernement d'une inversion de la courbe du chômage. Enfin les Français étaient en décembre, c'est-à-dire juste avant l'entrée en vigueur le 1er janvier d'une hausse de la TVA, un peu plus nombreux à croire à une augmentation des prix en 2014.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/