1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Viol présumé au 36 quai des Orfèveres : pas de nouveaux policiers impliqués dans l'affaire, selon les tests ADN
1 min de lecture

Viol présumé au 36 quai des Orfèveres : pas de nouveaux policiers impliqués dans l'affaire, selon les tests ADN

REPLAY - L'ADN de 138 policiers avait été prélevé en septembre 2015 et les analyses ont permis d'affirmer qu'il n'y avait pas d'autre policier impliqué dans cette affaire.

Le Quai des Orfèvres, où se trouve la Direction régionale de la police judiciaire.
Le Quai des Orfèvres, où se trouve la Direction régionale de la police judiciaire.
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Viol présumé au 36 quai des Orfèveres : pas de nouveaux policiers impliqués dans l'affaire, selon les tests ADN
01:28
Guillaume Chieze & La rédaction numérique de RTL

Les tests ADN ont donc parlé. Seuls trois policiers restent mis en cause dans l'affaire de viol qui a secoué le célèbre 36 Quai des Orfèvres. Une jeune touriste canadienne avait porté plainte pour viols, en avril 2014, au lendemain d'une soirée arrosée dans un pub. Depuis, 138 policiers ont dû subir des prélèvements ADN, ce qui avait suscité de vives réactions chez les fonctionnaires indignés d'être de possibles suspects.

La justice voulait être certaine qu'aucun autre policier ne pouvait être mis en cause dans ce dossier car trois ADN différents ont été prélevés sur les sous-vêtements de la touriste canadienne. Un ADN reste inconnu mais il n'y a pas d'autre policier impliqué directement dans cette affaire selon le parquet de Paris.

L'enquête n'est pas terminée pour autant précise le parquet de Paris. Même si plusieurs versions s'opposent toujours depuis le début de cette affaire. La touriste canadienne parle d'un viol. Un des fonctionnaires dont l'ADN a été prélevé sur les sous-vêtements de la jeune femme admet une "relation consentie". Et l'autre, également confondu par son ADN, continue à dire qu'il n'était pas présent ce soir-là. La confrontation entre la jeune femme et les fonctionnaires dans le bureau du juge d'instruction en septembre 2015 n'a pas permis de faire avancer le dossier. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/