1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. VIDÉO - Un clip de rap tourné dans une prison à Marseille fait polémique
2 min de lecture

VIDÉO - Un clip de rap tourné dans une prison à Marseille fait polémique

Le clip du rappeur Elams, réalisé de manière illicite à l’aide d’un téléphone, a déjà fait plus de 150.000 vues depuis sa publication le 4 janvier.

Le rappeur Elam a tourné un clip dans une maison d'arrêt à Marseille.
Le rappeur Elam a tourné un clip dans une maison d'arrêt à Marseille.
Crédit : Capture youtube
"Je ne pense pas que certaines personnes ne voulaient pas être dans mon clip"
00:49
Geoffroy Lang & Olivier Boy

Le rappeur marseillais Elams est au centre d'une polémique depuis plusieurs jours avec la diffusion d'un clip tourné dans la prison de Luynes (Bouches-du-Rhône) en 2016, alors qu'il y était incarcéré. Publié le 4 janvier dernier, le clip de la chanson, intitulée Prétoire, comptait plus de 150.000 vues sur YouTube ce vendredi 6 janvier. Les images, qui ont vraisemblablement été tournées avec un téléphone portable, montrent des détenus de cette maison d'arrêt, située près d'Aix-en-Provence, en train de déambuler dans la cour ou dans les couloirs, se laver, faire du sport ou des selfies.

On peut également apercevoir du personnel pénitentiaire devant des écrans de surveillance. "Cette vidéo pose plusieurs problèmes", a réagi Pierre Raffin, le directeur adjoint de la Direction interrégionale des services pénitentiaires de la région Paca, évoquant cette information révélée par La Provence. "Tout d'abord, le problème des téléphones portables en détention, qui sont très difficiles à détecter du fait de leur miniaturisation". 

Une enquête interne a été ouverte

"Mais ce qui est plus grave c'est que ceux qui ont fait ça méprisent complètement le droit à l'image de leurs codétenus, qui n'ont peut-être pas envie qu'on sache qu'ils font de la prison. C'est une atteinte aux libertés très grave", a ajouté Pierre Raffin. "Des mesures disciplinaires vont être prises à l'encontre des détenus présents et qui se sont prêtés au jeu. Une enquête interne est en cours, que nous transmettrons au parquet".

Contacté par RTL, le rappeur Elams dément avoir filmé lui-même ces images. Il explique "avoir reçu des images, pris des images sur Internet" et "ne pense pas que certaines personnes ne voulaient pas être dans mon clip. Au contraire, je reçois de nombreux messages sur les réseaux sociaux. Tous, ils sont contents", réagit-il.

Des collaborations avec Alonzo

À lire aussi

Marseillais d'origine comorienne, le rappeur s'est fait connaître en collaborant avec Alonzo, ancien des Psy4 de la rime et pointure du rap marseillais. Il a sorti en octobre 2016 son dernier album, Je suis Elams, dont est issu le titre Prétoire, distribué par la maison de disques Warner Music. "L'équipe, partagez à fond sur vos Facebook Insta Twitter Snap avant qu'il soit supprimé", a-t-il écrit dans les commentaires de sa vidéo sur YouTube.

Plusieurs vidéos tournées dans des établissements pénitentiaires ont au cours des derniers mois été diffusées sur les réseaux sociaux, révélant la difficulté à faire respecter l'interdiction de posséder des smartphones en détention.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/