3 min de lecture Isère

VIDÉO - Tension et cris lors de l'expulsion d'une famille rom après l'action de riverains en Isère

Des dizaines de riverains ont manifesté et âprement invectivé des militants associatifs et une famille rom en pleine expulsion d'une maison squattée.

>
Une famille de Roms délogée par des riverains Crédit Image : RTL.fr |
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

"Dehors, dehors, dehors !" Devant une maison blanche entourée d'une grille massive se pressent des dizaines de personnes. Des riverains d'un quartier de Saint-Martin-d'Hères, en Isère, assistent à l'expulsion d'une famille rom. Ils ont été mobilisé à la suite de l'appel du propriétaire de la maison squattée avenue Romain-Rolland. La scène s'est déroulée vendredi 11 septembre sous l’œil d'une caméra. Les hurlements stridents et l'agressivité des riverains qui secouent le portail interpellent. Dans ce groupe compact, une minorité tente de calmer les habitants en colère, sans succès. "Collabos !", crie une femme qui s'oppose à une foule sourde à ses arguments. "Va pleurer chez toi", lui rétorque un homme. "Accueille-les tous chez toi et après on verra", renchérit une femme avant que des insultes bien plus directes et violentes ne fusent.

La vidéo s'achève sur le départ des occupants de la maison, enfants et sacs sous les bras, sous les applaudissements de la foule tenue à distance par un cordon de policiers. "C'est la meilleure décision Madame, ne pleurez-pas", lance un homme à la femme escortée qui finira par le traiter de "facho".

Le propriétaire fait appel à ses voisins et amis

Selon une information du Dauphiné, la famille rom avait été installée par le collectif "La Patate chaude", qui milite pour les droits des Roms. Sur le point de vendre cette maison familiale ainsi qu'un entrepôt attenant, Roger Mazoyer, le propriétaire de la maison, interrogé par nos confrères de France 3 Rhône-Alpes, s'est expliqué sur cette expulsion : "J'ai fait des démarches administratives mais le procureur n'a pas donné le feu vert à l'évacuation, même si une dizaine de policiers était prêt à intervenir, car ce n'était pas mon habitation principale. J'ai pris un huissier qui est venu constater (la situation) et un avocat."

À lire aussi
Un micro RTL Isère
Le journal de 7h30 : 13 interpellations à Moirans suite aux violences d'octobre

Mais la situation ne semblait pas avancer suffisamment rapidement pour Roger Mazoyer qui a demandé l’assistance des voisins. "Comme j'ai vu que les choses n'avançaient pas trop du côté de la police, j'ai fait appel à mes voisins - Dieu sait que j'ai des amis dans le coin - à qui j'ai exposé mon problème. Ils m'ont dit : 'On va vous soutenir'. Sans haine, sans rien du tout, uniquement pour récupérer mon bien. Je n'ai rien contre les Roms mais je n'aime pas cette façon de vous mettre devant le fait accompli. On prend votre maison et on vous dit : 'Maintenant on est chez nous'. C'est quelque chose que je n'admets pas", conclut-il.

Droit de propriété contre droit au logement

De son côté, "La Patate chaude" explique que le "droit est bafoué". Dans les colonnes des Inrocks, une militante explique : "Les riverains n’ont pas le droit de se constituer en milice. Certes, ils ne sont pas entrés dans la maison mais ils se sont acharnés et hurlaient des invectives sexistes et racistes. D’autre part, j’insiste sur le fait que le propriétaire n’a pas suivi la voie légale. On est quand même dans un État de droit”, expliquait-elle en rappelant que le droit au logement a été élevé en droit constitutionnel.

La mairie de la ville a financé les nuits d'hôtel de la famille expulsée en attendant de trouver une solution d’accueil. cette famille, dont trois enfants scolarisés, vivent depuis longtemps dans l'agglomération grenobloise. Ils vivaient précédemment dans un bidonville évacué en juillet et dont une partie des 400 habitants n'avaient pas été relogés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Isère Logement Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779750331
VIDÉO - Tension et cris lors de l'expulsion d'une famille rom après l'action de riverains en Isère
VIDÉO - Tension et cris lors de l'expulsion d'une famille rom après l'action de riverains en Isère
Des dizaines de riverains ont manifesté et âprement invectivé des militants associatifs et une famille rom en pleine expulsion d'une maison squattée.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/video-tension-et-cris-lors-de-l-expulsion-d-une-famille-rom-apres-l-action-de-riverains-en-isere-7779750331
2015-09-17 13:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/C-wsSPCxhZgtMlQAYs5DrA/330v220-2/online/image/2015/0917/7779750252_capture-d-ecran-roms.jpg