4 min de lecture Incendie

Incendies au nord de Marseille : le point sur la situation dans les Bouches-du-Rhône

Les 1.500 pompiers, en attente de renfort, ont annoncé peu après minuit que le feu au nord de Marseille était "fixé" dans de nombreuses parties, grâce à des "conditions plus favorables" dans la nuit.

Plusieurs incendie ont ravagé le sud de la France au mois d'août.
Plusieurs incendie ont ravagé le sud de la France au mois d'août.
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et Clémence Bauduin

Après plusieurs heures de progression menaçante, le feu au nord de Marseille est désormais "fixé" en de nombreuses parties, a annoncé le directeur départemental du Service d'incendie et de secours des Bouches-du-Rhône, le colonel Gregory Allione. Cette stabilisation de la situation est due à des "conditions plus favorables" dans la nuit. "Malgré un vent toujours violent, l'humidité est de retour et les températures baissent", a déclaré le pompier, depuis le poste de commandement (PC) du feu installé près de la gare TGV d'Aix-en-Provence. 
Plusieurs communes du nord de Marseille restent sous la menace de violents incendies ce mercredi 10 août. À la nuit tombée, les flammes, attisées par un fort Mistral, sévissaient tout particulièrement dans les communes de Rognac, Vitrolles et des Pennes-Mirabeau, très proches les unes des autres. Les pompiers, dépêchés sur place au nombre de 1.500, avec 180 véhicules, décrivaient jusque-là une situation "hors de contrôle"

>> Suivez l'évolution de la situation minute par minute

"20 à 25 maisons" brûlées

Un bilan provisoire délivré par les pompiers fait état d'une personne originaire de Rognac souffrant de "blessures graves". Aucun blessé n'est à déplorer chez les pompiers. Ces derniers demandent aux riverains de rester chez eux et de ne pas circuler sur les routes proches des incendies.

De nombreux départs de feu se sont déclarés plus tôt dans l'après-midi dans la région des Bouches-du-Rhône. "2.260 hectares" ont été touchés et "20 à 25 maisons ont été brûlées". "Notre objectif, maintenant, est de contenir les feux pour éviter qu'il ne gagnent la ville de Marseille", a affirmé Bernard Cazeneuve, qui s'est rendu au poste de commandement mis en place à la gare TGV d'Aix. Le ministre de l'Intérieur évoquait alors une situation "particulièrement difficile".

Un "feu extrêmement puissant"

À lire aussi
Un incendie en forêt (illustration) incendie
Californie : violent feu de broussailles, 60.000 personnes évacuées

Aux alentours de 21h30, un communiqué des pompiers faisait état d'un "feu extrêmement puissant, rapide, explosif qui continue à brûler tout sur son passage, même des maisons" sur les trois communes. L'incendie de Vitrolles, attisé par un mistral violent conjugué à la sécheresse, a débuté à 15h30 à Rognac et parcouru 2.700 hectares de garrigue, d'herbes rases et quelques espaces boisés du plateau de l'Arbois. 

"La situation que nous connaissons est telle que nous n'en avons pas vue depuis très longtemps", ont ajouté les pompiers alors que le feu continuait d'évoluer vers les Pennes-Mirabeau en direction de Marseille. Des fumées et une odeur de brûlé étaient perceptibles à Marseille même. "Les moyens sont concentrés sur cet incendie, même s'il en reste sur les communes de Fos et d'Istres", précisaient les pompiers dans un communiqué publié à 21h30.

Frédéric Paris, directeur de cabinet du maire de Vitrolles, a évalué "entre 6.000 et 8.000" le nombre de personnes affectées par le sinistre, dans cinq quartiers, la plupart restant confinées chez elle, les autres, un millier environ, ayant été évacuées, notamment vers trois gymnases. La mairie avait aussi annoncé l'évacuation d'enfants accueillis dans un centre aéré. Dans cette localité de quelque 35.000 habitants située à trente kilomètres au nord de Marseille, deux garages de voitures ont brûlé, et des explosions ont été entendues en provenance de l'un d'eux.

Une zone industrielle menacée à Fos-sur-Mer

Trois incendies étaient également en cours dans la zone industrielle entre Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis du Rhône. 530 hectares ont été parcours et 250 pompiers mobilisés, selon la préfecture. Après avoir été "menaçant" pour les entreprises alentour, "l'incendie du territoire Fos/Port Saint Louis se normalise mais il reste encore du travail", ont précisé les pompiers, vers 20 heures. "La plupart des entreprises ont été évacuées (...) Le confinement est fortement recommandé et la circulation dans les secteurs visés absolument déconseillée", ont indiqué les pompiers.

L'entreprise ArcelorMittal à Fos a annoncé qu'un "incendie (extérieur) se propageait au site". "Nous avons évacué le personnel situé dans la zone longée par l'incendie. Nos installations ont été mises à l'arrêt ou ralenties".

Plus de 1.500 pompiers mobilisés

Plus de 1.500 pompiers sont actuellement mobilisés pour contenir les flammes. En renfort des 300 pompiers départementaux sur place, 120 pompiers ont été envoyés du Vaucluse et 100 marins-pompiers de Marseille. 300 devaient arriver des Alpes-Maritimes, d'Ardèche et de la Drôme et 700 autres d'autres régions françaises. Trois Canadair étaient en action et deux étaient attendus en provenance de Corse alors qu'un poste de commandement a été installé à la gare TGV d'Aix-en-Provence. À 22 heures, le ministère de l'Intérieur a annoncé le départ de "20 colonnes" venues "de toute la France" en direction de Marseille. 

À noter qu'un incendie s'était également déclaré dans l'Hérault au cours de l'après-midi. Celui-ci a, depuis, été circonscrit peu après 20 heures. Quatre d'entre eux ont toutefois été blessés, dont trois grièvement. Les quatre hommes ont été hospitalisés à Montpellier. Dans un tweet, le Premier ministre Manuel Valls a affirmé son "soutien aux pompiers déployés" et un "prompt rétablissement aux 4 blessés".

Des transports fortement perturbés

Les transports aériens et routiers ont été gravement perturbés dans les Bouches-du-Rhône mercredi soir dans la zone de Vitrolles, à proximité immédiate de l'aéroport Marseille Provence à Marignane. Depuis, les transports aériens et routiers ont progressivement repris. "Réouverture de l'aéroport confirmée pour tous les vols au départ et à l'arrivée. Mais accès difficile depuis Marseille", a tweeté l'aéroport de Marignane peu après 21 heures.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Incendie Faits divers Bouches-du-rhône
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants