1 min de lecture Faits divers

Un détenu relaxé grâce à une faute d'orthographe de l’administration

Une erreur sur le nom de Mohammed El Abassi lui avait permis de disparaître dans la nature. Rattrapé, il a finalement bénéficié d'une relaxe.

Le couloir d'une prison (illustration)
Le couloir d'une prison (illustration) Crédit : RICHARD BOUHET / AFP
Emeline Le Naour et AFP

C'est une simple lettre en trop sur un papier administratif qui lui a permis de se faire la belle. Une faute d'orthographe dans son nom avait offert une permission inespérée, à Mohammed El Abassi, détenu au Pontet dans le département du Vaucluse qui en avait profité pour disparaître dans la nature. Mercredi 2 mars, il a finalement bénéficié d'une relaxe. La fuite du prisonnier remonte à novembre lorsqu'un juge d'application des peines d'Avignon accorde, pour le 3 novembre, une permission de sortie à un détenu nommé El Abbassi, afin qu'il effectue des démarches en vue de sa libération. 

Mais au greffe du centre pénitentiaire du Pontet dans le département du Vaucluse, un "b" se perd dans le patronyme du détenu, et la permission de sortie est adressée par erreur à El Abassi, condamné lui le 20 mars 2015 à dix ans de prison pour un vol avec violence. L'homme de 34 ans échappe au contrôle des empreintes digitales en raison d'un bandage à la main et la confusion n'avait été constatée que quelques heures après son départ. 

Il a finalement été interpellé deux semaines plus tard dans l'agglomération de Lille. Le ministère public avec réclamé un an de prison pour cette cavale, mais le tribunal l'a finalement relaxé pour "défaut de matérialité de l'infraction". Il a néanmoins été condamné mercredi 2 mars pour d'autres faits : 18 mois de prison pour une précédente évasion, en août, d'un hôpital psychiatrique, et 5 ans de prison pour avoir volé, avec violence, le sac à main d'une octogénaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Prisons Administration
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants