1 min de lecture Toulouse

Un homme condamné à six mois de prison pour partage d'images pédopornographiques

Un homme de 22 ans a été condamné à six mois de prison fermes pour consultation et partage d'images pédopornographiques.

La balance de la Justice (illustration)
La balance de la Justice (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le tribunal correctionnel de Toulouse a condamné lundi un homme à six mois de prison pour consultation et partage d'images pédopornographiques. Le prévenu, âgé de 22 ans, était jugé en comparution immédiate, et poursuivi en état de récidive. Il a été aussitôt incarcéré. En 2013, il avait déjà été condamné à 4 ans de prison pour agression sexuelle de sa soeur de 5 ans. Il était sorti de prison en août 2014.

Manquements à ses obligations de soin

Le jeune homme, natif de Lens (Pas-de-Calais), a été interpellé jeudi à Toulouse, sur la base d'informations des services de police allemands. Ils avaient détecté une adresse IP, à Toulouse, connectée à une plateforme d’échanges de clichés de mineurs à caractère pornographique. Arrêté chez une amie d’où il se connectait à internet, il a reconnu les faits lors de sa garde à vue.

La présidente du tribunal et le procureur ont relevé que le prévenu ne s'était plus présenté chez son psychiatre depuis mars ni au centre médico-psychologique depuis novembre. Circonstance aggravante, il n'a pas davantage déclaré son changement d’adresse, démarche obligatoire pour tous les délinquants sexuels. Face à ces manquements, la représentante du parquet a requis un an d’emprisonnement.  

Un lourd passé familial

“Et pourquoi pas la perpétuité ? ” a demandé l’avocat du prévenu. Il a fait remarquer que son client avait conscience de la gravité des faits qui lui sont reprochés : “Cela donne un petit espoir quant à une possible réinsertion, il faut simplement que la justice l’aide et donne une réponse adaptée”, a-t-il plaidé. Le défenseur a également souligné que son client lui avait confié avoir été violé presque quotidiennement par ses demi-frères lorsqu’il avait neuf ans.

À lire aussi
Une vue de la ville de Toulouse justice
Toulouse : un ancien conseiller municipal mis en examen pour viols

L’avocat a dû interrompre sa plaidoirie sous le coup de l’émotion à l’évocation de ces faits, pour lesquels le jeune homme n’a jamais porté plainte. Ce lourd passé familial a pu contribuer à réduire la peine prononcée, inférieure de moitié à celle requise par le parquet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Toulouse Pédophilie Pornographie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants