1 min de lecture Faits divers

À Toulouse, autorités et habitants ne veulent pas devenir le nouveau Marseille

RÉACTIONS – Toulouse a été le théâtre de deux règlements de compte en 48 heures. Une radicalisation de la violence qui rappelle la situation dans la cité phocéenne et inquiète les autorités et les habitants de la ville.

Le quartier de Bagatelle à Toulouse
Le quartier de Bagatelle à Toulouse Crédit : REMY GABALDA / AFP
Patrick Isson Journaliste RTL

Ils ne veulent pas devenir le nouveau Marseille. À Toulouse, un règlement de compte a fait un mort, un jeune homme de 24 ans, tué par balles dans le quartier du Mirail vendredi 15 août. C'est le deuxième règlement de compte en deux jours.

Ces exécutions font penser à une guerre entre bandes rivales, sur fond de trafic de drogues, comme celles qui secouent Marseille depuis des années. C'est en tout cas ce que les autorités craignent.

Le quatrième meurtre en six mois

Les policiers et le parquet de Toulouse sont désormais très inquiets face à cette radicalisation de la violence. Ce meurtre est le quatrième en six mois. Si l'on ajoute deux récentes tentatives d'homicide, cela fait beaucoup dans une ville qui n'était pas habituée à de tels scénarios.

À lire aussi
La plage de Riells, en Espagne Espagne
Espagne : deux Français, un père et son fils de 4 ans, meurent noyés

"On est devant une violence extrême, qui non seulement n'a pas été stoppée mais se poursuit. C'est une série terrible et par conséquent on est face à une situation qui est grave", affirme le procureur Michel Valet.

C'est pire que Paris

Un habitant du quartier du Mirail
Partager la citation

Dans le quartier de Bagatelle, où s'est déroulé le dernier assassinat vendredi, beaucoup d'habitants ne sont pas surpris par cette évolution.  "Ça n'étonne personne. Je viens d'arriver du nord, c'est pire que Paris ici", affirme un résidant du quartier au micro de RTL.

Vendredi, la victime était un homme de 24 ans, il serait le gérant d'une pizzeria où un homme avait déjà été tué à l'arme automatique le 21 janvier dernier. Il est impossible de ne pas faire le lien entre tous ces règlements de compte sur fond de trafic de drogue.

>
Toulouse : autorités et habitants craignent la montée des violences Crédit Média : Patrick Isson | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Toulouse Trafic routier
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773758780
À Toulouse, autorités et habitants ne veulent pas devenir le nouveau Marseille
À Toulouse, autorités et habitants ne veulent pas devenir le nouveau Marseille
RÉACTIONS – Toulouse a été le théâtre de deux règlements de compte en 48 heures. Une radicalisation de la violence qui rappelle la situation dans la cité phocéenne et inquiète les autorités et les habitants de la ville.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/toulouse-autorites-et-habitants-ne-veulent-pas-devenir-le-nouveau-marseille-7773758780
2014-08-17 14:08:37
https://cdn-media.rtl.fr/cache/PEqgL6s5c3DKehva23bVfw/330v220-2/online/image/2014/0817/7773758875_le-quartier-de-bagatelle-a-toulouse.jpg