1 min de lecture Faits divers

Thierry Delay, le "monstre d'Outreau", soupçonné d'agressions sexuelles sur une handicapée

VU DANS LA PRESSE - Condamné dans l'affaire d'Outreau, Thierry Delay était de nouveau convoqué par la justice ce vendredi 17 janvier. Il est soupçonné d'agressions sexuelles sur une handicapée.

Thierry Delay avait été, en 2004, condamné à vingt ans de prison pour viols sur ses fils.
Thierry Delay avait été, en 2004, condamné à vingt ans de prison pour viols sur ses fils. Crédit : BENOIT PEYRUCQ / AFP
Venantia
Venantia Petillault

Thierry Delay, principal accusé de l'affaire d'Outreau, est de nouveau derrière les barreaux. Le "monstre d'Outreau" est désormais accusé de faits d'agressions sexuelles et de harcèlement perpétrés entre 2017 et 2019 dans un établissement spécialisé de la Haute-Garonne, où il résidait depuis 2016, année de sa libération. 

Condamné en 2004 à vingt ans de prison pour viols sur ses fils, Thierry Delay avait une nouvelle fois, rendez-vous avec la justice, révèle La Dépêche du Midi. 

Après avoir été incarcéré pendant quinze ans, Thierry Delay avait été libéré en 2016. Mais, souffrant d'une sclérose en plaques, il vivait dans un établissement spécialisé en Haute-Garonne. C'est dans ce lieu que le suspect rencontre sa victime présumée, souffrant elle aussi, de sclérose en plaques et contrainte de se déplacer en chaise roulante.

L'audience reportée à février

Cette patiente s'est alors confiée à la direction de l'établissement, dénonçant des gestes sexuels sur ses parties intimes et des demandes répétées pour obtenir des rapports sexuels. 

À lire aussi
La ville de Marseille dans les Bouches-du-Rhône faits divers
Mort d'un enfant à Marseille : la mère et son compagnon incarcérés et mis en examen

Placé en garde à vue fin novembre après un signalement de l'établissement de santé en question, Thierry Delay a reconnu les faits. En raison de la grève des avocats, le suspect n'a pu être défendu et l'audience a donc été reportée en février prochain. 

En attendant, Thierry Delay est retourné en prison, où il est incarcéré pour la mise en exécution d'une peine de 6 mois de prison prononcée par le tribunal correctionnel de Toulouse en 2018, pour détention d'images pédopornographiques. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Outreau Agression sexuelle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants