1 min de lecture Terrorisme

Premier procès d'un utilisateur de l'application Telegram en France

Un jeune homme a comparu ce vendredi 30 septembre devant le tribunal pour avoir incité un contact à commettre un attentat en France sur l’application de messagerie Telegram.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi
>
Premier procès d'un utilisateur de l'application Telegram en France Crédit Image : Paul Guyonnet / RTL.fr | Crédit Média : Guillaume Chièze | Durée : | Date : La page de l'émission
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze et Claire Gaveau

C'est un procès très attendu. Pour la première fois en France, un utilisateur de la messagerie Telegram va être jugé par le tribunal correctionnel de Paris, ce vendredi 30 septembre. Le suspect, un homme de 29 ans très actif sur les sites jihadistes et sur cette fameuse messagerie cryptée, est soupçonné de s'en être servi pour inciter un de ses contacts à commettre un attentat.

L'avocat de l'accusé parle lui de simples "blagues". "En réalité, mon client ne fait que des blagues. Dans un message, il propose de vendre une bombe nucléaire. Dans un autre, de livrer des roquettes au sein même d’un commissariat, assurant que ce sont des lieux plus sécurisés. Je conviens que ce sont des blagues de mauvais goût. Mais cela ne peut pas être pris au sérieux", peut-on lire dans les colonnes du quotidien La Croix

Telegram, moyen de communication n°1 des jihadistes

Telegram demeure le moyen de communication préféré des jihadistes. Pourtant, depuis quelques semaines, le logiciel semble montrer ses failles même s'il a longtemps été réputé impénétrable. Les enquêteurs sont pourtant parvenus à intégrer certains salons de discussions privés, où aspirants jihadistes français et leaders de Daesh en Syrie échangent en toute quiétude. C'est grâce aux informations récoltées sur ces salons que les enquêteurs des services de renseignements ont par exemple pu interpeller trois adolescents en région parisienne ou plus récemment deux jeunes femmes à Nice.

À lire aussi
Djamel Beghal au Palais de justice de Paris en octobre 2014 jihad
Djamel Beghal, mentor religieux des Kouachi et de Coulibaly, rejugé en Algérie

Pour autant cette mine d'informations que représente Telegram pourrait très vite se tarir. Car si la messagerie cryptée ne s'avère plus aussi efficace, les jihadistes pourraient se tourner vers d'autres logiciels existants et tout aussi performants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785063380
Premier procès d'un utilisateur de l'application Telegram en France
Premier procès d'un utilisateur de l'application Telegram en France
Un jeune homme a comparu ce vendredi 30 septembre devant le tribunal pour avoir incité un contact à commettre un attentat en France sur l’application de messagerie Telegram.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/terrorisme-premier-proces-d-un-utilisateur-de-l-application-telegram-7785063380
2016-09-30 18:17:09
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xNchknE7xInYh3FXa7zTBQ/330v220-2/online/image/2015/1014/7780102899_l-application-de-messagerie-telegram-est-desormais-utilisee-par-l-etat-islamique.jpg