2 min de lecture Justice

Tags antisémites en Alsace : deux néonazis interpellés

Deux jeunes militants néonazis, âgés de 16 et 18 ans, ont été interpellés dimanche en Alsace. Ils sont soupçonnés d'être les auteurs d'inscriptions antisémites et nazies.

Des croix gammés tagués à Saint-Martin-Lès-boulogne (Pas-de-Calais), en août 2006 (illustration)
Des croix gammés tagués à Saint-Martin-Lès-boulogne (Pas-de-Calais), en août 2006 (illustration) Crédit : AFP / MICKAEL TASSART
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Ces tags - "Juden Raus" (Les juifs dehors, ndlr), des étoiles de David et plusieurs symboles et sigles de la Waffen SS - avaient été découverts le 8 mai dernier, à quelques heures des cérémonies commémorant la fin de la Seconde Guerre mondiale, à six endroits différents de Saint-Louis et Huningue, dont un lycée.

Les deux jeunes suspects ont été interpellés ce dimanche chez leurs parents à Mulhouse et Huningue (Haut-Rhin). Ils ont ensuite été placés en garde à vue et devaient être présentés ce mardi au parquet de Mulhouse.

Des photos de leurs tags conservées

"On a trouvé chez eux la parfaite panoplie des petits nazillons : des exemplaires de Mein Kampf, des drapeaux à croix gammée ou celtique, des t-shirts à la gloire de groupuscules nazis, avec slogans en allemand gothique", a détaillé ce lundi 2 juin Bertrand Muesser, le commandant de la police de Saint-Louis (Haut-Rhin).

Le plus jeune des suspects est élève dans un lycée agricole. Le plus âgé, tout juste majeur, est sans emploi. Les enquêteurs le soupçonnent d'être à la tête d'un groupuscule cultivant la "mythologie nazie". Les deux jeunes se fréquentaient "assidument" et auraient commis les faits ensemble. Ils ont d'ailleurs conservé des photos de leurs exploits, selon le policier.

200 personnes réunies pour "fêter" Adolf Hitler

Les enquêteurs ont également établi que les deux jeunes hommes prenaient part à des "marches dans les Vosges en treillis et tenue militaire".

À lire aussi
Des milliers de manifestants contre les violences policières étaient rassemblés le 2 juin devant le tribunal à Paris à l'appel du comité de soutien à la famille d'Adama Traoré. justice
Les infos de 6h30 - Mort du cousin d'Adama Traoré : la famille met en cause la police

Le 20 avril dernier, un rassemblement néonazi avait réuni à Oltingue (Haut-Rhin), plus de 200 personnes françaises et allemandes venues fêter clandestinement le 125e anniversaire de la naissance d'Adolf Hitler. Une personne de confession juive avait également porté plainte, après avoir découvert sa camionnette couverte de ces mêmes graffitis.

La rédaction vous recommande



ab/yo/er

Lire la suite
Justice Faits divers Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants