1 min de lecture Saône-et-Loire

Saône-et-Loire : un homme tué, le beau-fils retrouvé grièvement blessé en Vendée

VU DANS LA PRESSE - Une enquête a été ouverte jeudi 31 octobre après la découverte du corps d'un homme à Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire). Son beau-fils a été retrouvé, blessé et armé d'un revolver, en Vendée.

La mairie de Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire).
La mairie de Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire). Crédit : Wikicommons/AntonyB
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et AFP

Il gisait à proximité d'un marteau ensanglanté. Une enquête a été ouverte jeudi 31 octobre après la découverte dans la nuit à Bourbon-Lancy, en Saône-et-Loire, du corps d'un homme présentant des traces de coups à la tête et au dos, selon le parquet de Mâcon.

"Une enquête de flagrance du chef d'homicide volontaire" a été ouverte après la découverte, à son domicile, du corps de cet homme d'une soixantaine d'années qui vivait seul, a indiqué à l'AFP Éric Jallet, procureur de la République à Mâcon, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Le beau-fils de la victime, un homme d'une trentaine d'années qui était recherché par les enquêteurs, a été retrouvé jeudi grièvement blessé en Vendée, dans sa voiture, un revolver à la main et une blessure à la tête, selon le procureur. "Il n'est pas en état d'être entendu", a-t-il ajouté. Découvert par la gendarmerie, il a été hospitalisé et son pronostic vital est engagé.

Cet homme avait enlevé, la même nuit, son épouse et leurs enfants de neuf et dix ans sous la menace d'une arme de poing, avant de les ramener un peu plus tard à leur domicile de Bourbon-Lancy, où lui-même ne réside plus, avait indiqué M. Jallet, évoquant "quelques traces de violence".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Saône-et-Loire Vendée Homicide
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants