1 min de lecture Seine-Saint-Denis

Saint-Denis : des individus poursuivent leurs victimes aux urgences

Cinq hommes armés de bombes lacrymogènes ont pénétré dans les urgences de l'hôpital Delafontaine à Saint-Denis, selon "Le Parisien".

Service des urgences dans un hôpital (Photo d'illustration)
Service des urgences dans un hôpital (Photo d'illustration) Crédit : AFP / MEHDI FEDOUACH
Clarisse Martin
Clarisse Martin
Journaliste

Ils voulaient en découdre. Cinq hommes se sont introduits dans les urgences de l'hôpital Delafontaine à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, au début de la soirée du vendredi 6 octobre, aux alentours de 19 heures. Armés de bombes lacrymogènes, ces individus poursuivaient trois personnes blessées admises au préalable dans le service de l'hôpital. Les différents protagonistes venaient de se battre au Décathlon de la Plaine Saint-Denis, rapporte Le Parisien

Dans le sas, les cinq hommes ont gazé quatre pompiers et deux infirmières présents sur les lieux. Aucun patient n'a été touché, ni la salle d'attente du service où de nombreuses personnes se trouvaient, rapporte le quotidien.

Intervenue très rapidement sur les lieux, la police a interpellé les cinq agresseurs présumés, qui ont été placé dans la foulée en garde à vue. Les personnes agressées s'étaient réfugiées dans le laboratoire et ont pu quitter leur cachette. 

Les urgences ont été fermées pendant une demi-heure afin de nettoyer et ventiler le sas. Elle ont rouvert leurs portes à 20 heures. Durant ce laps de temps, les patients ont été redirigés vers les hôpitaux de Montreuil et Avicenne. La direction de l'hôpital a annoncé avoir porté plainte.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Seine-Saint-Denis Faits divers Saint-Denis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants