1 min de lecture Justice

Rouen : quatre jeunes mis en examen pour prostitution de mineures

Âgés de 16 à 22 ans, quatre jeunes ont été mis en examen pour proxénétisme en bande organisée. Ils sont soupçonnés d'avoir prostitué au moins quatre jeunes filles mineures en fugue à Rouen.

Les victimes sont de jeunes filles mineures en fugue ou habitant dans des foyers d'accueil.
Les victimes sont de jeunes filles mineures en fugue ou habitant dans des foyers d'accueil. Crédit : THOMAS WIRTH / AFP
Charles Deluermoz et AFP

C'est une sombre "affaire de proxénétisme de banlieue" selon la police. Soupçonnés d'avoir forcé au moins quatre jeunes filles mineures à se prostituer à Rouen depuis le début de l'année, quatre jeunes âgés de 16 à 22 ans ont été mis en examen pour proxénétisme en bande organisée.

"L'un des mis en cause était déjà en détention provisoire et les trois autres ont été placés sous contrôle judiciaire", a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Rouen, Pascal Prache. Une source policière précise qu'"aucun des quatre mis en cause n'avait été placé en détention provisoire pour ces faits, mais que l'un d'eux était déjà détenu à l'établissement pénitentiaire pour mineurs de Porcheville (Yvelines) pour des faits similaires".

Selon LCI, qui a révélé l'information jeudi 12 décembre, ils sont soupçonnés d'avoir séquestré et forcé plusieurs jeunes filles à se prostituer pendant plusieurs mois, celles-ci se voyant imposer jusqu'à 15 relations sexuelles tarifées par jour à 100 euros la passe, selon leurs témoignages.

"Des jeunes filles mineures en fugue"

"Les faits ont démarré dans des appartements situés sur les hauts de Rouen avant de se dérouler également dans les logements du centre-ville. Les victimes sont des jeunes filles mineures en fugue ou habitant dans des foyers d'accueil. À ce stade, il y en a au moins quatre", selon cette même source.

À lire aussi
Le père Preynat à la sortie du tribunal, lundi 13 janvier. pédophilie
Procès Preynat : ce qu'il faut retenir

Les investigations se poursuivent pour identifier toutes les jeunes femmes qui ont pu se prostituer à travers ce réseau, selon le parquet. Une enquête préliminaire avait été ouverte en février après la déposition d'une victime présumée au commissariat du Havre. Ce réseau était actif au moins depuis le début de l'année 2019.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Rouen Proxenetisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants