1 min de lecture Société

Prostitution des mineures : "C'est une descente aux enfers", s'alarme une magistrate

INVITÉE RTL - Catherine Champrenault, procureure générale près la Cour d'appel de Paris, a publié une tribune dans "Le Parisien" dans laquelle elle tire la sonnette d'alarme à propos du développement du proxénétisme dans les cités.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Prostitution des mineures : "C'est une descente aux enfers", s'alarme une magistrate Crédit Image : LIONEL BONAVENTURE / AFP | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et La rédaction numérique de RTL

À lire la tribune de la procureure générale près la Cour d'appel de Paris Catherine Champrenault publiée dans Le Parisien - Aujourd'hui en France, la prostitution gangrène les banlieues. La magistrate auteure du texte était invitée à l'antenne de RTL ce mercredi 20 juin pour s'exprimer sur ce sujet, alors que la parole publique du parquet est rare.

"On constate que le nombre de ces affaires de proxénétisme sur des mineurs a augmenté dans des proportions très significatives", note la magistrate, qui évoque une dizaine d'affaires de ce type en 2013, alors que plus de 70 font actuellement l'objet d'enquêtes à la préfecture de police de Paris.

"Ces jeunes filles sont mineures, marginalisées, quelques fois séquestrées dans des hôtels bas de gamme", poursuit Catherine Champrenault, jugeant que ces pratiques sont "une descente aux enfers" pour les jeunes filles, souvent sous l'emprise de jeunes hommes qui deviennent leur proxénète. "Pour certains garçons, c'est peut-être encore plus facile de mettre une jeune fille dans une chambre d'hôtel bas de gamme" que de trafiquer de la drogue.

Les victimes sont parfois très jeunes, et peuvent être âgées de moins de 15 ans. Dans ce cas précis, la procureure rappelle que les proxénètes sont passibles de 15 ans de réclusion criminelle, et devront comparaître devant une cour d'assises, qui juge les crimes. "Il faut saluer le travail des associations et notamment, je veux rendre hommage au mouvement Le Nid qui fait un énorme travail depuis des décennies", conclut Catherine Champrenault.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Prostitution Banlieue
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants