3 min de lecture Rouen

Incendie du Cuba Libre : "Nous y pensons tous les jours", témoigne un rescapé

DOCUMENT RTL - Un an après l’incendie mortel du "Le Cuba Libre", à Rouen, un rassemblement des familles et des amis des victimes se tiendra ce dimanche à 14h30 devant le bar.

>
Incendie du Cuba Libre : "Nous y pensons tous les jours", confie Yanis Crédit Image : Frédéric Veille | Crédit Média : Frédéric Veille | Durée : | Date :
fred veille
Frédéric Veille et Eléanor Douet

Ce drame s’était déroulé dans la nuit du vendredi 5 août au samedi 6 août 2016 dans la cave transformée en discothèque d’un bar de la rive gauche à Rouen. Ophélie y fêtait ses 20 ans. C’est peu après minuit qu’une convive est descendue par l’escalier qui mène à la cave. Dans ses mains, un gâteau d’anniversaire. "Et c’est à ce moment-là que les bougies de type 'Feux de Bengale' ont enflammé le plafond", raconte pour RTL Yanis, l’un des rescapés du drame.

Avec son cousin Bilal, ils sont les deux seuls rescapés de cette cave et de son brasier mortel. "Le feu a pris très vite, il y a eu des fumées toxiques qui nous prenaient à la gorge, le DJ a alors tenté d’ouvrir l’issue de secours mais elle était fermée. Alors nous avons pris l’escalier, grimpé à travers les flammes. C’était ça ou mourir".

Les deux jeunes hommes, cousins d’une des quatorze victimes, savent très bien qu’ils sont miraculés. "Nous y pensons tous les jours", reprend Yanis qui comme Bilal ne sera pas présent dimanche pour le rassemblement en hommage aux victimes.

Un rassemblement pour se souvenir

Mais d’autres familles, d’autres amis seront présents. "Un an déjà mais j’ai l'impression que c'était hier, on a même pas eu le temps de faire ses 20 ans", écrit la maman d’Ophélie sur sa page Facebook. "Alors merci à vous tous pour venir avec nous faire un bel hommage, on a besoin de vous, de votre force, de votre amour pour eux, pour s'unir dans notre chagrin".

À lire aussi
Rouen, en Seine-Maritime informatique
Rouen : une attaque informatique perturbe l'activité du CHU

Cette semaine, la ville de Rouen a fait poser une plaque en mémoire des victimes, devant le bar où sur le panneau de bois qui obstrue l’entrée, depuis des mois sont apposées les photos des quatorze victimes, où chaque semaine des messages d’amour et des fleurs sont déposés.

"Et dimanche, nous voulons que tous ceux qui viendront se joindre à nous portent un t-shirt blanc pour rappeler que tous ceux qui ont perdu la vie ici étaient des jeunes", raconte Naomie qui organise le rassemblement. Elle était une des amies d’Ophélie.

Si l’endroit avait été dans les normes, c’était évitable.

Le père de Mégane, l'une des victimes
Partager la citation

"Ce sera certainement très dur mais ensemble, toutes les familles unies, nous aurons la force de retourner sur les lieux", explique de son côté Johnny Autin, le papa de Mégane, l’une des jeunes victimes. "Notre vie est brisée depuis un an et ce que nous attendons, c’est le procès des deux gérants. Je ne supporte pas de vivre à côté des assassins de nos enfants. Car pour moi, il s’agit d’un homicide volontaire. L’enquête l’a montré. Rien n’était aux normes dans cette discothèque clandestine. De l’escalier trop étroit et trop raide, aux plaques isolantes du plafond qui étaient hautement inflammables, en passant par l’issue de secours bloquée. Si l’endroit avait été dans les normes, c’était évitable".

Le gérant et son frère mis en examen

Depuis le drame, le gérant du bar et son frère Nacer et Amirouch Boutrif ont été mis en examen pour "homicides et blessures involontaires aggravées par violation délibérée d'une obligation de sécurité". Ils sont en liberté sous contrôle judiciaire. L’enquête a fait ressortir que les obligations de sécurité n'ont pas été respectées.

Pour ne pas oublier ce drame, dimanche 6 août dès 14 heures, un hommage sera donc rendu à Ophélie, Mégane, Florian, Mavrick, Donatienne, Sarah, David, Julie, Jennifer, Zacharia, Romain, Brahim, Steve et Karima. Plusieurs personnalités, dont le maire de Rouen Yvon Robert, ont annoncé leur présence.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rouen Normandie Incendie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants