2 min de lecture Homophobie

Rouen : enquête ouverte après une agression homophobe très violente

Un homme de 34 ans a été violemment molesté jeudi matin par plusieurs agresseurs. Emmanuel Macron a dénoncé ce lundi des violences "indignes de la France".

Un policier (illustration)
Un policier (illustration) Crédit : iStock Editorial / Getty Images Plus
Paul Véronique
Paul Véronique et AFP

Le parquet de Rouen a ouvert une enquête pour agression homophobe, séquestration et extorsion, après une violente agression survenue au matin du jeudi 25 octobre dans cette agglomération, a-t-on appris lundi 29 octobre auprès de sources concordantes. Selon une source proche de l'enquête interrogée par un correspondant de l'Agence France-Presse, la victime présumée est un homme de 34 ans. Il a porté plainte contre X vendredi 26 octobre, a expliqué avoir été "frappée à de très nombreuses reprises, avec de nombreuses insultes homophobes" après être "montée volontairement dans une voiture à la sortie d'une boîte de nuit rouennaise".

Selon le récit de la victime présumée aux enquêteurs, "ses agresseurs sont parvenus à lui dérober 800 euros. La victime est ensuite parvenue à prendre la fuite en profitant du sas de sortie d'une banque où il était entré pour aller retirer de l'argent au guichet sur demande de ses agresseurs", a ajouté cette source. "Il est trop tôt pour communiquer sur le nombre d'agresseurs. L'enquête devra déterminer quel est le mobile principal de ces agissements, entre mobile crapuleux et mobile homophobe", a-t-elle poursuivi.

Le  procureur de la République Pascal Prache a "confirmé" qu'une "enquête est en cours", pour agression homophobe et séquestration. L'association nationale SOS homophobie a dénoncé lundi dans un tweet cette "effroyable agression homophobe" et exprimé "tout son soutien à la victime".

À lire aussi
La place du Capitole à Toulouse (illustration) Haute-Garonne
Toulouse : plainte pour une agression homophobe survenue la nuit d'Halloween

"Je ne comprenais rien, j'ai cru que j'allais mourir"

Selon Gayviking, qui parle de deux agresseurs, le jeune homme s'est vu prescrire 10 jours d'ITT (incapacité temporaire de travail) à la suite de cette violente agression. À l'arrière de la voiture "les coups ont commencés à fuser. Des coups de poings au visage, sur le corps, partout. La violence était telle que ma tête rebondissait contre la vitre arrière comme une balle. J'avais peur, je ne comprenais rien, j'ai cru que j'allais mourir", a déclaré le plaignant, cité par Gayviking qui ajoute que "les coups et les insultes homophobes se sont abattus durant deux longues heures" sur le trentenaire.

Selon le site, les agresseurs ont ensuite retiré 800 euros avec la carte bancaire de la victime avant de lui demander d'aller retirer 1.500 euros dans une banque, ce que le guichet refusera au jeune homme muni de lunettes de soleil pour cacher ses ecchymoses.  Selon le dernier rapport de SOS Homophobie, qui s'appuie sur l'enquête annuelle "Cadre de vie et sécurité" de l'Insee, "seulement 4% des victimes d'insultes LGBTphobes déposent effectivement plainte".

Des violences "indignes de la France" pour Macron

Dans ce contexte, Emmanuel Macron a dénoncé ce lundi 29 octobre les violences homophobes comme étant "indignes de la France", annonçant de futures "mesures concrètes". "Les violences homophobes doivent être une préoccupation pour notre société toute entière. Elles sont indignes de la France. Des mesures concrètes seront annoncées mais ne sauraient remplacer l'humanité et la tolérance qui sont au coeur de notre culture", a tweeté le chef de l'État, sans préciser le contenu de ces mesures à venir.
Le 21 octobre, quelque 3.000 personnes s'étaient rassemblées à Paris pour dénoncer une série d'agressions homophobes dans la capitale ces dernières semaines. Plusieurs membres du gouvernement étaient présents à ce rassemblement organisé à l'appel d'associations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Homophobie Police Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795373624
Rouen : enquête ouverte après une agression homophobe très violente
Rouen : enquête ouverte après une agression homophobe très violente
Un homme de 34 ans a été violemment molesté jeudi matin par plusieurs agresseurs. Emmanuel Macron a dénoncé ce lundi des violences "indignes de la France".
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/rouen-enquete-ouverte-apres-une-agression-homophobe-tres-violente-7795373624
2018-10-29 23:09:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/sT_DYb-z3C9YXr-yUfTvKA/330v220-2/online/image/2018/0517/7793416866_un-policier-illustration.jpg