1 min de lecture Cambriolages

À Roubaix, le cauchemar continue pour la famille victime de harcèlement

REPLAY - Victime d'un incendie de son véhicule après avoir dénoncé les violences dont elle la cible au quotidien, une famille de Roubaix a dû être relogée.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
À Roubaix, le cauchemar continue pour la famille victime de harcèlement Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : Maxime Wolff | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
La rédaction de RTL Journalistes RTL

Le calvaire continue pour la famille Godefroy. Harcelée depuis un an par un groupe de jeunes délinquants dans le quartier populaire du Pile, à Roubaix, la famille a alerté la municipalité des agressions, intimidations et cambriolages à répétition dont elle est l'objet. Las, dans la nuit de samedi à dimanche, leur voiture de location a fait les frais d'un incendie en forme de représailles. Philippe, le père de famille, est anéanti. "Un homme courageux est venu éteindre l'incendie. Je lui dis merci du fond du cœur. Si la voiture s'enflammait, ma maison aussi. Il a sauvé la vie de ma famille", confie-t-il.

Vers des milices de riverains ?

Seule solution, la fuite. La famille dort depuis dimanche à l'hôtel, aux frais de la mairie. Guillaume Delbar, le maire UMP de Roubaix, demande au gouvernement de réagir. "J'ai écrit au ministère de l'Intérieur il y a quelques mois pour lui demander des moyens supplémentaires. Je n'ai pas obtenu de réponses. Maintenant, la menace, et c'est ce qu'on entend de la part des habitants, c'est de voir s'organiser des milices. Évidemment, c'est tout sauf souhaitable. Je pense qu'aujourd'hui, la balle est dans le camp de l'État", assure l'édile de la commune du Nord.

La police demande plus de moyens

Benoît Aristidou, délégué du syndicat Unité SGP Police FO met en cause le manque de moyens alloués aux forces de l'ordre. "Roubaix, c'est un commissariat qui a perdu 200 fonctionnaires en 10 ans. Parfois, on se retrouve avec seulement deux patrouilles, notamment la nuit. Forcément, on se retrouve avec des rassemblements de jeunes qu'on ne peut plus gérer comme avant", explique-t-il. La présence d'un commissariat à 300 mètres de la maison des Godefroy n'y change rien. Tout comme l'arrêté anti-rassemblement mis en place par la mairie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cambriolages Roubaix Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants