1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Rohff reconnaît avoir frappé la victime, des agresseurs auraient porté des poings américains
1 min de lecture

Rohff reconnaît avoir frappé la victime, des agresseurs auraient porté des poings américains

Alors que le rappeur Rohff doit être déferré mercredi soir en vue d'une présentation devant un juge d'instruction jeudi, le scénario de l'agression se précise.

Les rappeurs Rohff et Booba
Les rappeurs Rohff et Booba
Crédit : Twiiter - Rhoff / GUILLAUME BAPTISTE / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Les circonstances du drame se précisent. Selon Europe 1, Rohff a reconnu avoir frappé le vendeur de la boutique de son rival Booba. "Selon lui, il aurait rencontré plusieurs de ses fans devant la boutique de son rival alors qu'il devait se rendre dans le magasin distributeur de sa propre marque, situé non loin", peut-on lire sur le site internet de la radio.

Le vendeur l'aurait alors invectivé avant que le rappeur ne lui assène une claque, comme l'a confirmé son avocat. Puis Rohff affirme avoir "quitté les lieux sans savoir ce qui était arrivé", continue Europe 1. Une version corroborée par les informations récoltées par Le Parisien

Un témoin de la scène interrogé par le quotidien francilien confirme en effet que Rohff "en personne a tapé directement le petit à l'arrivée, avec ses huit gaillards à l'arrière".

Des agresseurs porteurs de poings américains ?

Un proche de Rohff confie également au Parisien que le rappeur s'est rendu dans l'enseigne streewear de son rival "en pensant le trouver sur place" mais qu'aujourd'hui, "il regrette d'avoir cédé à la provocation" et qu'il "souhaite que la victime se rétablisse au plus vite". 

À lire aussi

Toujours selon Le Parisien, plusieurs agresseurs auraient été "décrits comme porteurs de poings américains au moment de s'en prendre au jeune vendeur." 

Rohff doit être déféré devant la justice ce mercredi soir en vue d'une présentation devant un juge d'instruction jeudi. Une information judiciaire devrait alors être ouverte pour des "faits de violences volontaires en réunion, avec préméditation" et ayant causé une incapacité totale de travail (ITT) supérieure à huit jours. Le rappeur pourrait être mis en examen.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/