1 min de lecture Bébé

Reims : un bébé reçoit un coup de scalpel lors d'une césarienne

Le nourrisson, hors de danger, a reçu six points de suture. La mère, dont l'accouchement ne s'est pas passé comme prévu, dénonce la réaction du personnel médical, qu'elle trouve "inadmissible".

Un bébé dans une maternité (illustration)
Un bébé dans une maternité (illustration) Crédit : DIDIER PALLAGES / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

Cette mère de famille pensait vivre un des plus beaux jours de sa vie, le jour de la naissance de sa petite fille. Mais elle ne s'attendait pas à avoir une telle frayeur. Après être entrée à la polyclinique de Reims-Bézannes, et avoir subi la procédure classique d'anesthésie, la jeune maman est installée en salle d'accouchement pour une césarienne

Mais la naissance du bébé ne s'est pas déroulée comme prévu. Dans un post Facebook repéré par l'Est Éclair, la mère relate les mésaventures qui lui sont arrivées pendant son accouchement et les réactions du personnel hospitalier.

Tout commence par la césarienne : en ouvrant le ventre de la mère, le gynécologue-obstétricien touche aussi la tête du bébé, lui faisant une entaille dans le cuir chevelu. Sous le choc, la mère réclame des explications auprès du médecin qui lui répond simplement "Ce n'est pas grave, c'est dans les cheveux". Il a fallu six points de suture sur le crâne de la petite fille pour refermer la plaie. 

Des complications aussi pour la mère

Une situation "inadmissible" pour sa maman. De son côté, cette dernière n'est pas en reste : en plein accouchement, l'anesthésie a cessé de faire effet. Selon elle, l'anesthésiste, qui était "froide, sèche, pas aimable" n'aurait pas dosé correctement le produit. Résultat : "Les sensations deviennent douleur. Je ressens tout, j'ai mal, je hurle, je pleure...", raconte-t-elle, affirmant que "si je n'avais pas supplié (...) j'aurais sûrement terminé l'intervention à vif". 

À lire aussi
Une voiture de police américaine (illustration). faits divers
États-Unis : le meurtre d'un bébé résolu 21 ans après les faits ?

Parmi les violences gynécologiques et obstétricales dont le débat est revenu sur le devant de la scène, la césarienne à vif et les violences (voire maltraitances) psychologiques sont des expériences traumatisantes souvent mises en avant car vécues par beaucoup de mères.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bébé Accouchement Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants