1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Radars et portiques écotaxe détruits : 10 militants bretons en garde à vue
2 min de lecture

Radars et portiques écotaxe détruits : 10 militants bretons en garde à vue

Dix militants bretons ont été interpellés ce vendredi dans le cadre d'une enquête pour "association de malfaiteurs" en relation notamment avec des destructions ou tentatives de destruction de portiques et radars écotaxe.

Un portique écotaxe détruit dans le sud de la Fance en novembre 2013 (photo d'illustration).
Un portique écotaxe détruit dans le sud de la Fance en novembre 2013 (photo d'illustration).
Crédit : AFP / BERTRAND LANGLOIS
La rédaction numérique de RTL & AFP

Les interpellations ont eu lieu ce vendredi 18 avril dans les départements d'Ille-et-Vilaine, des Côtes d'Armor et du Morbihan. Elles interviennent à la veille d'une manifestation à Nantes pour réclamer la "réunification" de la Bretagne, c'est-à-dire le rattachement de la Loire-Atlantique à la Région Bretagne. Cette manifestation va rassembler des militants venus de toute la Bretagne.

Ces arrestations ont été réalisées dans le cadre d'une enquête préliminaire pour "association de malfaiteurs en vue de la destruction de biens par des moyens dangereux pour les personnes en bande organisée" sous la responsabilité de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Rennes.

Proches des "Bonnets rouges"

Dans un communiqué, le procureur de la République de Rennes, Thierry Pocquet du Haut-Jussé, a précisé que les gendarmes de la région Bretagne "enquêtent depuis plusieurs semaines sur ces faits". Selon lui, les suspects repérés par les enquêteurs "projetaient de détruire des biens publics en profitant de manifestations".

Selon le procureur, les suspects sont par ailleurs susceptibles d'avoir déjà participé à des regroupements ou des manifestations qui ont connu en parallèle des dégradations graves de biens publics. Ces interpellations interviennent alors qu'ils se préparaient à commettre à nouveau de tels actes".

La garde à vue peut durer jusqu'à un maximum de 96 heures. Les personnes interpellées seraient des militants proches du mouvement des Bonnets rouges. Certains sont membres du comité des Bonnets rouges de Dinan (Côtes d'Armor). Selon une source proche du dossier, il s'agit d'hommes âgés de 20 à 40 ans. Et au moins l'un d'entre eux ferait partie du mouvement Adsav, un parti indépendantiste d'extrême droite.

Au total, plus d'une douzaine de portiques ont été endommagés ou rendus inopérants dans l'Ouest ces derniers mois.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.