1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Quand la justice enterre les affaires
3 min de lecture

Quand la justice enterre les affaires

REPLAY - Qui cherche à étouffer l’affaire Jacques Heusèle, cet assureur d’Arras qui s’est "suicidé" laissant derrière lui d’étranges carnets codés ? Comment Raymond Gouardo a-t-il pu violer et torturer sa belle-fille Lydia pendant 28 ans et dont six enfants sont nés de cette relation forcée sans jamais être dénoncé par les habitants du village ?

Haut de la Garenne
Haut de la Garenne
Quand la justice enterre les affaires
44:17
Jacques Pradel & Charlotte Meritan

L'édito de Jacques Pradel

Avec notre invité, le journaliste Karl Zéro, nous revenons sur plusieurs affaires criminelles, qui s’accompagnent d’une étrange lenteur de la Justice.

17 novembre 2008, un assureur d’Arras, Jacques Heusèle, 59 ans, disparaît après un mystérieux rendez-vous à Valenciennes. Le 19 novembre, on découvre sa voiture au bord de la Sambre, en Belgique. Le corps de Jacques Heusèle, sera retrouvé deux mois et demi plus tard à 30 km de là, entre deux péniches. Version officielle : un suicide, auquel la famille ne croit pas, car on a découvert après la mort de l’assureur, qu’il menait une double vie et qu’il pouvait être en contact avec un réseau pédophile.

Le calvaire de Lydia Gouardo, une femme de 45 ans, séquestrée, torturée et violée par son père pendant 30 ans ! Ça s’est passé en Seine-et-Marne, dans un charmant village à une demi-heure de Paris, dans l’indifférence totale des voisins, des gendarmes, des services sociaux, de la justice et des médecins... Pourtant, tout le monde savait !

À écouter aussi

Une vaste et macabre enquête dans l’île anglo-normande de Jersey, après la découverte d'un crâne d'enfant dans une cave murée, d'un ancien orphelinat de l'île, qui aurait été le théâtre de maltraitances et d'abus sexuels entre les années 1950 à 1980.

Karl Zéro a enquêté sur place et rencontré les témoins pour comprendre. On le retrouve dans un instant.

Lydia Gouardo, violée et torturée en toute impunité

Pendant plus de 30 ans, Lydia Gouardo a été séquestrée, violée et torturée par son père légitime (mais pas biologique). Il lui aura donné six enfants jusqu'à sa mort, en 1999, mort qui aura permis la "libération" de Lydia. Dans le village de Coulommes, en Seine-et-Marne, tout le monde savait ce qu'il se passait dans la grange des Gouardo : les voisins, qui appréciaient peu cette étrange famille et fermaient les yeux, les médecins, qui ont accouché Lydia à six reprises devant Raymond Gouardo, lequel ne cachait pas être le père des enfants, et même la gendarmerie, qui a ignoré un signalement. 

Pourtant, l'affaire n'est rendue publique qu'en 2008, date à laquelle la belle-mère de Lydia a été condamnée à quatre ans de prison avec sursis pour avoir laissé faire. Un an plus tard, Lydia, qui élève seule ses six enfants, n'a pas de travail et apprend à lire en même temps que sa fille de six ans, a reçu une indemnisation de 100 000 euros.

Le scandale de l'orphelinat de Jersey

En 2008 toujours, sur l'île de Jersey, débute une macabre enquête après la découverte d'un crâne d'enfant dans une cave murée d'un ancien orphelinat. On découvre alors que cet orphelinat, le Haut de la Garenne, était, des années 1950 aux années 1980, le théâtre de maltraitances et d'abus sexuels. Des centaines de victimes commencent alors à raconter leur calvaire. Le scandale est immense : ces violences ont eu lieu dans une totale omerta.

A propos du livre "Étouffées, quand la justice enterre les affaires"

Karl Zéro aborde ici des affaires criminelles, qui ont défrayé la chronique, et sur lesquelles il dit son intime conviction. Le calvaire de Lydia Gouardo, Jersey, l'orphelinat de la honte, le Karrek Ven, l'école en bateau, la secte des béatitudes, l'ordre du Temple solaire, le tortionnaire de l'Yonne.

Point commun entre ces affaires : l'enquête a dysfonctionné. Du fait de ses errements, les coupables ont été ignorés ou relâchés. Il a fallu des années afin que les coupables soient identifiés. Quand ils l'ont été... Arpentant les lieux des crimes, fouillant les zones d'ombre, ne se laissant jamais prendre au jeu des apparences, Karl Zéro s'intéresse aux faits, rencontre les témoins clé et pose les bonnes questions. Les réponses qu'il apporte, avec précision et exigence, ne cessent de passionner le grand public.

Etouffées, quand la justice enterre les affaires
Etouffées, quand la justice enterre les affaires
Crédit :

Nos invités

Karl Zero, journaliste, auteur du livre Étouffées, quand la justice enterre les affaires (Ed L’Archipel / paru le 4 mai)
Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'équipe de l'émission vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/