1 min de lecture Faits divers

Puy-de-Dôme : une femme transgenre agressée à Clermont-Ferrand

VU DANS LA PRESSE - Une femme transgenre a déposé plainte, vendredi 27 décembre, au commissariat de Clermont-Ferrand à la suite d'une violente agression dans le quartier des Vergnes.

Le drapeau arc-en-ciel est le symbole de la communauté LGBTQ+
Le drapeau arc-en-ciel est le symbole de la communauté LGBTQ+ Crédit : iStock / Getty Images Plus
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Une femme transgenre, victime d’une brutale agression samedi dernier, a déposé plainte, vendredi 27 décembre, au commissariat de Clermont-Ferrand. C’est dans le quartier des Vergnes, à Clermont-Ferrand, que les faits se seraient déroulés, samedi 21 décembre. Une dizaine d’hommes auraient agressé Nathalie, une femme transgenre, dans un hall d’immeuble. Pour la victime, “le choc est passé mais pas la colère“.


Venue rendre visite à une amie, Nathalie était descendue aux pieds du bâtiment pour fumer une cigarette, rapporte le quotidien régional La Montagne. "Une dizaine de jeunes hommes, en m'apercevant, m'ont sifflé (…). Dès qu'ils se sont rendus compte que j'étais transgenre, ils ont commencé à m'insulter, me traitant de salé pédé, de sale trans...", explique-t-elle. 


Les agresseurs l’empêchent ensuite de se réfugier dans un ascenseur et l’assènent de coups de poing et de pied, avant de voler son sac. Aux urgences, les médecins ont constaté la fracture du plancher de l'orbite et de multiples contusions chez la victime. Cette dernière a déposé plainte doit être examinée, ce vendredi après-midi, en service de victimologie, au CHU de Clermont-Ferrand.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Transgenre Agression
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants