1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Propos sur Hitler et les tsiganes : le maire de Cholet demandera le renvoi de son procès
1 min de lecture

Propos sur Hitler et les tsiganes : le maire de Cholet demandera le renvoi de son procès

Le maire de Cholet vise un quatrième mandat et craint l'impact sur le scrutin de son procès pour apologie de crime contre l'humanité.

Le député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix.
Le député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix.
Crédit : AFP / Franck Perry
La rédaction numérique de RTL & AFP

Gilles Bourdouleix, le député-maire de Cholet (Maine-et-Loire), qui avait déclaré cet été que Hitler n'avait "peut-être pas tué assez" de tsiganes, va demander le renvoi de son procès pour apologie de crime contre l'humanité programmé jeudi 23, a annoncé vendredi 17 janvier le parquet d'Angers, confirmant une information du journal Ouest-France.

Cette demande formulée auprès du président du Tribunal correctionnel d'Angers, sera étudiée à l'ouverture de l'audience jeudi après-midi.
Parmi les arguments invoqués par Me Pierre Brossard, l'avocat du député-maire de Cholet, figure notamment le souhait de son client d'être présent à la session parlementaire qui se tient la semaine prochaine. Il y met en avant aussi "l'impact du calendrier électoral", les risques "d'instrumentalisation" du procès et son poids sur le scrutin municipal, a dit le parquet d'Angers. Président du Centre national des indépendants et paysans, membre fondateur de l'UDI dont il a démissionné à la suite de l'affaire, Gilles Bourdouleix a confirmé il y a quelques jours sa candidature à un quatrième mandat de maire à Cholet.

Des propos "manipulés par un journaliste, "petit merdeux"

Le 22 juilllet 2013, ses propos tenus lors d'une visite d'un campement illégal de gens du voyage avaient suscité un tollé après leur publication par le quotidien départemental Le Courrier de l'Ouest. Interrogé par l'AFP après la diffusion de l'enregistrement, Bourdouleix avait nié avoir tenu ces propos, affirmant qu'ils avaient été "manipulés par un journaliste", qualifié au passage de "petit merdeux". Le Courrier de l'Ouest avait porté plainte pour injure et diffamation, des faits dont Bourdouleix est appelé aussi à répondre le 23 janvier.

Le maire de Cholet avait déjà fait l'objet d'une précédente plainte en 2010 après d'autres propos tenus à l'encontre des gens du voyage mais l'affaire avait été classée sans suite.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/