1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Procès de la "veuve noire" : un passé parsemé de morts suspectes
1 min de lecture

Procès de la "veuve noire" : un passé parsemé de morts suspectes

ÉCLAIRAGE - Si elle ne devra répondre que des accusations d'assassinat de son dernier époux, Manuela Gonzalez traîne derrière elle un passé des plus troubles.

Jamel Leulmi, le séducteur de l'Essonne est jugé à partir de ce lundi 28 avril pour assassinat et escroquerie à Evry. (image d'illustration)
Jamel Leulmi, le séducteur de l'Essonne est jugé à partir de ce lundi 28 avril pour assassinat et escroquerie à Evry. (image d'illustration)
Crédit : AFP / Franck Fife
Romain Renner
Romain Renner

Manuela Gonzalez comparaît ce lundi 14 avril devant les assises de Grenoble. Cette femme de 53 ans est accusée de l'assassinat de son mari, retrouvé mort, calciné dans sa voiture, en 2010. Daniel Cano, 58 ans, n'est autre que le troisième compagnon de la quinquagénaire à disparaître dans d'étranges circonstances.

Tout débute en 1989, lorsque son premier mari est retrouvé mort, asphyxié par les gaz d'échappement de sa voiture. L'enquête conclut alors à un suicide. Deux ans plus tard, Manuela Gonzalez est mise en examen après la mort de Thierry, un autre amant, au cours d'un incendie.

Des suicides ?

"Il ne s'est jamais suicidé. Thierry m'avait dit : 'Je vais quitter Manuela, j'ai peur'", conteste Chantal, son ex-femme. En 2008, enfin, Daniel Cano est brûlé dans un incendie. "Le chien aurait grimpé sur le lit et aurait fait tomber la bougie. Mon père a dit : 'Ne me prends pas pour un con, je sais pertinemment qu'il n'y a jamais eu de bougie'", témoigne le fils de Daniel.

Un mois plus tard, l'époux de Manuela est retrouvé carbonisé dans sa voiture. Un suicide, selon Manuela. "Ce n'est pas un suicide. Il allait partir à la retraite, il avait des projets. il voulait partir au Canada pour pêcher le saumon parce qu'il adore la pêche", affirme son fils.

Deux comas

À lire aussi

Mais les morts ne sont pas les seuls éléments troubles du passé de Manuela Gonzalez. L'Alsace rappelle que deux hommes qui ont partagé sa vie ont sombré dans le coma après avoir ingurgité des anxiolytiques. Pour une durée de trois mois pour son premier mari, en 1983. Un événement qui amènera le couple à se séparer.

Son deuxième compagnon passera, lui, 24 heures dans le coma. Le temps pour Manuela d'encaisser plusieurs de ses chèques. Cette dernière avait d'ailleurs été condamnée pour vol aggravé. Ce lundi, Manuela Gonzalez ne devra répondre juridiquement que des accusations d'assassinat.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.