1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Procès Bettencourt : les avocats de Banier évoquent "25 ans d'amitié" avec Liliane Bettencourt
1 min de lecture

Procès Bettencourt : les avocats de Banier évoquent "25 ans d'amitié" avec Liliane Bettencourt

REPORTAGE / REPLAY - Les avocats du photographe assurent que leur client est étranger à la brouille familiale et soulignent les liens réels qui le lient, selon eux, à Liliane Bettencourt.

François-Marie Banier, au tribunal correctionnel de Bordeaux, le 28 janvier 2015.
François-Marie Banier, au tribunal correctionnel de Bordeaux, le 28 janvier 2015.
Crédit : MEHDI FEDOUACH / AFP
Procès Bettencourt : les avocats de Banier évoquent "25 ans d'amitié" avec Liliane Bettencourt
01:42
Cindy Hubert & La rédaction numérique de RTL

Ce mercredi 25 février est le dernier jour du procès Bettencourt et donc de dernière plaidoirie, après cinq semaines d'audience. Trois ans de prison sont requis contre François-Marie Banier, 67 ans, accusé d'abus de faiblesse sur la milliardaire Liliane Bettencourt.

Banier étranger à la brouille familiale

Celui qui a bénéficié pendant plusieurs années de dons très généreux de la part de Liliane Bettencourt est qualifié de "menteur et avide" par l'accusation. À ses avocats de réussir à convaincre du contraire. "Liliane Bettencourt et François-Marie Banier, c'est 25 ans d'amitié, avance Me Merlet. C'est un homme qui ne fait pas semblant".

L'avocat évoque la brouille qui existe depuis très longtemps entre la fille et sa mère. Selon lui, François-Marie Banier n'a pas brisé toute une famille. "Je suis dans un état de rage contre ma fille. Sa froideur me tue, elle veut m'écraser", écrit Liliane Bettencourt dans l'une des milliers de lettres qu'elle a échangées avec François-Marie Banier.

Le photographe peut tout perdre

Une autre lettre, qui n'aurait jamais dû être lue avant la mort de Liliane Bettencourt, est particulièrement frappante. "Françoise, ma fille, tu vas hériter d'une fabuleuse fortune. Tu as Neuilly, New York, L'Oréal. Le reste, tu le donneras à François-Marie Banier. Je n'ai jamais discuté tes choix. Ne discute pas les miens", écrit-elle en 2003. Cette lettre était scellée et placée dans un coffre.

À lire aussi

Au premier rang, François-Marie Banier n'est plus le même homme. Cinq semaines ont passé et son panache a perdu quelques plumes. Le photographe sait qu'il peut tout perdre. S'il est déclaré coupable, le tribunal au civil peut décider d'annuler toutes ses donations.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/