1 min de lecture Actu

Près d'un quart des sièges autos pour enfants n'offrent pas une sécurité suffisante

REPLAY - Il faut être prudent lorsqu'on achète des sièges autos pour nos enfants. Une récente étude du magazine Auto Plus affirme en effet que tous n'assuraient pas la même protection lors d'un accident. - Auto-Radio Express, du 7 novembre 2014.

auto radio Auto-Radio Christophe Bourroux iTunes RSS
>
Près d'un quart des sièges autos pour enfants n'offrent pas une sécurité suffisante Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux Journaliste RTL

Bien qu'homologués, certains sièges autos vendus en France ne garantissent pas réellement la protection de l'enfant lors d'un choc. En toute logique, ces produits devraient disparaître de la circulation. Or, il n'en est rien. Selon une récente enquête du magazine Auto-Plus, on continue de trouver en vente libre des produits de piètre qualité. En effet, la multiplicité de l'offre, notamment sur internet, fait que l'on peut être tenté par un prix super attractif. Méfiance. Dans ce domaine, il ne faut pas hésiter à casser la tirelire pour acheter un siège digne de ce nom.

Comment faire pour savoir si le siège protège vraiment notre enfant ? Pour cela, il faut regarder sur internet. On y trouve les tests de nos voisins. Ceux réalisés par l'ADAC, le principal automobile club allemand, et le Touring Club de Suisse. Ces deux organismes ont d'abord évalué la facilité d'installation de ces sièges. C'est vrai que c'est souvent un casse-tête. 

Mauvaises surprise au crash-test

Plus important : ils ont passé ces sièges-enfants au crash-test. Là, il y a quelques mauvaises surprises. Près d'un quart des sièges n'offrent pas une sécurité suffisante. Pourtant, les règles sont respectés. Ce qui prouve bien qu'elles sont obsolètes.

Heureusement, une nouvelle se met en place, baptisée R129, beaucoup plus sévère notamment avec une sangle de retenue qui empêche le siège de littéralement basculer vers l'avant. Elle impose aussi la position dos à la route jusqu'à l'âge de 15 mois. Cela pour limiter encore plus le fameux coup du lapin. Selon les experts, cela serait cinq fois plus sûre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Actu Auto Enfants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants